Abo

cultureDéjà dans le rétro : Xavier Dolan ou le cinéma gay sans étiquette

Par Morgan Crochet le 30/12/2023
Xavier dolan,gay,cinéma,films,Lawrence Anyways,Mummy,Matthias et Maxime

Le réalisateur québécois Xavier Dolan annonçait en 2023 tourner la page du cinéma. Le cinéaste au talent précoce et aux films multiprimés aura entretenu avec la "question gay" un rapport complexe, tout en étant apprécié et soutenu par le public LGBT+. 

"Est-ce que je suis encore bon ? Est-ce que j’ai encore des choses à dire ? Est-ce que les gens ne se sont pas lassés de moi ?" se demandait Xavier Dolan dans têtu· dès 2019. Nous sommes peu après la sortie de son dernier long-métrage, Matthias et Maxime, aux entrées jugées décevantes, comme l’ont été l’année précédente celles de Ma vie avec John F. Donovan, son premier film en anglais. C’est une mauvaise passe que traverse le jeune réalisateur né en 1989, fragilisé depuis 2016 par l’accueil critique de Juste la fin du monde, pourtant Grand Prix du Festival de Cannes. Après dix années de carrière menées tambour battant, et le succès difficilement reproductible de Mommy en 2014, le trentenaire s’interroge. Quelques rôles au cinéma, notamment dans Les Illusions perdues de Xavier Giannoli, et surtout le tournage de sa première série, La Nuit où Laurier Gaudreault s'est réveillé, ne suffisent pas à calmer ses doutes. En 2022, l’enfant roi du cinéma québecois confie au Journal de Montréal sa décision de faire une pause, avant de déclarer le 7 juillet dernier sur Instagram : “Je ne souhaite tout simplement plus faire de films, parce qu’ils ne me rendent plus heureux.” ...