L'OFNI de la semaine : le double-pantalon Courrèges
Objets du désir

L'OFNI de la semaine : le double-pantalon Courrèges


La maison Courrèges poursuit sa renaissance en proposant des pièces fortes hautement désirables et déjà emblématiques, parmi lesquelles l’Objet Fashion Non Identifié de la semaine : le double-pantalon.

Depuis sa nomination à la tête de la vénérable mais quelque peu endormie maison française Courrèges, le jeune duo composé de Sébastien Meyer et Arnaud Vaillant a rapidement et efficacement insufflé pertinence et actualité à la marque, synonyme de modernité depuis sa création en 1961 par André et Coqueline Courrèges.

Résolument tourné vers le consommateur final, leur travail s’est fait remarqué dés la première saison puisque le défilé printemps-été 2016 mettait l’accent sur une poignée de modèles phares de Courrèges, réactualisés (tels que le petit blouson et la mini-jupe) et présentés dans une grande variété de matières et de coloris, à la manière d’un catalogue vivant et exhaustif.

Les prometteurs DA continuent sur leur belle et claire lancée avec leur défilé hiver 2016-17 présenté cette semaine. Doucement rétro-futuriste et furieusement désirable #làtoutdesuitemaintenant, la collection approfondit la panoplie et les codes Courrèges installés six mois plus tôt : vinyle, blouson biker, mailles sensuelles, couleurs franches… Une nouvelle pièce fait son entrée remarquée dans le vestiaire de Sébastien et Arnaud : le double-pantalon. Si vous étiez déjà bien familier du jean boyfriend, ou encore des Mom jeans, cet O.F.N.I. là dépasse les frontières du genre et les limites de l’âge. Ultime pas franchi vers le layering extrême, il s’adresse également aux étourdis de retour des WC. #penseàtabraguette

courreges ofni double pantalon 3

Une tendance a priori facile à reproduire chez vous, mais le risque de ressembler à un voyageur pris en flagrant délit d’excédent de bagage vous guette. Rabattez-vous plutôt sur le modèle authentique, disponible dés-à-présent sur l’e-shop de la marque.

Retrouvez l’intégralité de la collection sur courreges.com

  • Nileju Oo

    Avant les top-models garçons comme filles étaient beaux là regardez la gueule qu’ils se payent.

ads