Quand les affiches d'Aides sont accusées de
Actualité

Quand les affiches d'Aides sont accusées de "pornographie"


Entre vandalisme et convocation au commissariat, la dernière campagne d’Aides subit à nouveau les attaques des milieux conservateurs.

Décidément, ces derniers mois, les campagnes de prévention contre le VIH/sida ont du mal à passer. En novembre 2016, les affiches de prévention à destination de la communauté homosexuelle de Santé Publique France (ex-INPES) – un organisme public rattaché au ministère de la Santé – s’attiraient les foudres de la Manif pour tous, laquelle jugeait les affiches choquantes et brandissait la sacro-sainte « protection de l’enfance » comme argument principal dans sa volonté de censure. Des maires Les Républicains avaient même été jusqu’à prendre des arrêtés pour les faire interdire.

Quelques jours plus tard, Aides dévoilait sa nouvelle campagne, intitulée Révélation. Réalisée par l’agence de communication mondialement connue TBWA/Paris, elle se composait de 4 affiches représentant des couples (3 hétérosexuels et 1 homosexuel) enlacés et sur lesquelles on peut lire « Les séropositifs sous traitement ont beaucoup de choses à nous transmettre. Mais pas le virus du sida ». Aides souhaitait ainsi lutter contre les discriminations dont sont encore victimes les personnes séropositives. Cependant, les affiches ne seront jamais diffusées dans l’espace public (métro, matériel urbain…) suite à la censure partielle de l’ARPP (Autorité de régulation professionnelle de la publicité) qui juge qu’elles sont « de nature à heurter la sensibilité des jeunes publics ».

Vandalisme et plainte pour pornographie

Aides prend acte de la décision et se résout à n’afficher les visuels que dans ses locaux répartis sur le territoire, notamment en vitrine. C’est la cas à Laval, où la situation a pris une nouvelle tournure. En effet, les locaux de l’association ont été vandalisés et une plainte a été déposée pour « diffusion d’un message violent ou pornographique ». Gaël Gourmelen, responsable de région Pays de la Loire à Aides, nous explique :

Une voisine a téléphoné à l’association pour se plaindre de la campagne, choquante pour son enfant de 9 ans. Elle est passée à l’antenne locale de l’association où on lui a expliqué le but de cette campagne. Mais cela n’a pas suffi. Un collectif s’est créé et a porté plainte contre l’association. Le procureur a décidé d’ouvrir une enquête. De fait, deux salariés de l’association ont été convoqués au commissariat pour être entendus sur l’affaire. Entre temps, la vitrine de notre local de Laval a été taguée puis enduite de peinture. Nous avons déposé plainte.

Le procureur de Laval a demandé à ce que les affiches soient retirées. Mais Aides n’entend pas céder à la censure. « On ne les enlèvera pas », nous affirme Gaël Gourmelen. Et d’ajouter : « Au niveau national, le Conseil d’administration est très clair. Ça pourrait aller loin ». D’ailleurs, l’association attend toujours de savoir si des suites judiciaires seront données à cette affaire.

Gaël Gourmelen s’inquiète de ce « puritanisme » ambiant, notamment dans la région Pays de la Loire. « C’est le maire d’Angers qui avait fait interdire les affiches de Santé Publique France ». Et de déplorer que « les locaux de Nantes aient également été vandalisés. Ils ont explosé la vitrine à coups de pierre juste à l’endroit où se trouvait l’affiche représentant le couple homosexuel… »

  • Ji Pé

    Pfff, les pauvres incultes! Y z’ont même jamais vu un bon film de boules, apparemment…

  • AlpGre38

    ça devient grave cette censure moralisatrice et ses prises de position conservatrice de la part de représentant de la justice…
    et bien sûr, ce sont souvent les représentations de couples homosexuels qui sont particulièrement attaquées ! Grrr !

    • Julien Deb’s

      tu va pas empêcher les pov’ hétéro de fantasmer sur le 1er mec torse nu ou la 1ere femme a moité a poile comme on peut le voir dans certaine affiche / pub

      • AlpGre38

        Ben non, bien au contraire…!

  • Sohaib Mahagri

    C’est dégueulasse de mettre des affiche comme ça!

    • Julien Deb’s

      pourquoi??

  • Rémy Perrin

    Bon, la « manif pour tous » a toujours été une dictature de la pensée pour tous, à l’instar de l’extrémisme religieux auquel elle appartient et avec tous les relents d’intolérance et de haine que cela comprend. C’est une tendance du moment que de revenir à de telles pratiques mais c’est complètement indigne d’une société démocratique héritière des droits de l’homme et qui prétend les défendre.

  • Vincent Leclercq

    Je suis homo et ça me choc , pourquoi ? Parseque homo ou hetero une position nu comme celle ci est beaucoup trop suggestif Ça devient fatiguant l’aliénation par les lobby gay , vivait votre vie ! Ne vous laissez pas diriger votre vie par grinder, par le fait qu’etre homo c’est choquer l’opinion en faisant des choses en rapport avec le sexe , qu’être homo c’est être une folle , ce n’est pas ça être homo, être homo c’est se respecter avant tout ainsi que l’être qu’on aime, nous sommes des individus et pas des marionnettes.
    Et j’en ai encore Plus marre d’entendre les aliénés nous insulter de rétrograde parsequ’on est encore les seuls personnes sencées sur terre. Ne vous laissez pas diriger votre opinion par des effets de mode, vous ne serrez jamais heureux

ads