Espagne : Autorités et anonymes se liguent contre un autobus transphobe
Actualité

Espagne : Autorités et anonymes se liguent contre un autobus transphobe


Saisie par le procureur, pétition, drapeaux LGBT brandi au devant des mairies… L’Espagne fait de la résistance contre sa propre Manif pour tous : le mouvement LGBTphobe HazteOir.

HatzeOir (« Fais-toi entendre ») est un mouvement espagnol ultraconservateur, catholique, et proche des mouvements d’extrême-droite européens. Ses membres défendent une vision univoque de la famille nucléaire composée d’un papa, d’une maman et des enfants, lancent une pétition chaque fois qu’un couple homo apparaît sur une publicité ou un dessin-animé, et dénoncent les agissements d’un « lobby homosexuel » déterminé à pervertir la jeunesse. Puisque le mariage pour tous est acté depuis plusieurs années, le mouvement s’est – comme en France – accroché à un nouveau cheval de bataille : le genre. Comme Ludovine de La Rochère, HazteOir grince des dents devant les nouveaux programmes scolaires qui font (enfin) mention d’identité de genre et d’orientation sexuelle. Encore plus devant la campagne lancée en janvier par l’Association des parents d’enfants trans Chrysallis, et soutenue par les autorités.

« Il y a des filles avec un pénis, et des garçons avec une vulve (…). La plupart souffrent tous les jours parce que la plupart des gens ignorent cette réalité. Parlons-en. Leur bonheur dépend de vous » peut-on lire depuis janvier sous un dessin où enfants cis et transgenres courent nu dans un pré, affiché sur les réseaux sociaux, mais aussi sur les abribus et les stations de métro de Navarre, au nord du pays.

«Les garçons ont un pénis. Les filles ont un vagin. Ne soyons pas dupes. Si tu nais homme, tu es un homme. Si tu nais femmes, tu le resteras. Ne laisse pas tes enfants se faire manipuler à l’école», a répondu cette semaine HazteOir en lettres blanches sur un bus orange affrété par le mouvement pour distribuer des brochures aux écoles contre l' »endoctrinement sexuel » qui s’y joue. Sauf que là où la Manif pour tous brandissait sans inquiétude des slogans homophobes dans ses rangs, cette transphobie itinérante a suscité le dégoût général outre-Pyrénées.

autobus transphobe HazteOir
Crédit @elcorreogallego/Twitter

Réactions vives à travers tout le pays

Le car anti-trans inaugurait lundi son « tour d’Espagne » à Madrid quand une plainte fut déposée contre cette campagne discriminatoire, après l’alerte de la députée régionale socialiste. Une pétition demandant l’interdiction de l’autobus transphobe a reçu plus de 125.000 signatures en seulement trois jours. Sur demande de la Plateforme espagnole pour les droits des trans, le procureur général de Madrid a ouvert une enquête pour incitation à la haine, et l’autobus transphobe est depuis immobilisé dans la capitale par les forces de l’ordre (et non pas incendié comme le laisse supposer un photomontage), avec interdiction de circuler. Les magistrats ont signé un communiqué contre ce véhicule qui risquait de « troubler l’ordre public » et de diffuser un « sentiments d’insécurité » chez les LGBT, rapporte le Huffington Post.

À Valence, où devait se rendre le car HazteOir, les autorités ont déroulé le drapeau bleu-blanc-rose symbole de la communauté trans sur le fronton de la mairie, et des dizaines d’individus se sont postés devant le bâtiment public pour protester contre la tournée transphobe. À Barcelone, prochain arrêt programmé, la mairesse en personne a prévenu qu’elle empêcherait le car de circuler.

« Ceux de HazteOir ont peut-être des pénis et des vagins, mais ils n’ont ni cerveau ni cœur », a réagi le leader de Podemos, Pablo Iglesias, au micro de RTVE.

Selon les associations espagnoles, les enfants trans sont 41% de fois plus sujets aux tentatives de suicide, mais aussi plus largement exposés au harcèlement scolaire. Cette vive défense menée par la société civile semble donc annoncer une prise de conscience générale de leur quotidien, et une solidarité nouvelle qui s’est aussi exprimée sur les réseaux sociaux :

Así si. #hazteoir #lgtb

A post shared by Cristina Grande (@cris_gchups) on

« Il y a des filles avec des pénis et des garçons avec des vagins. Le genre est dans la tête, pas dans les parties génitales. »

« À gauche, une image du XXIème siècle. À droite, une du Vème siècle avant J.C. »

« Les Simpsons prédisent aussi la fin de HazteOir. »

 

Couverture : Crédit @diegoperezretes/Twitter

  • Philippe Pérot

    La France est beaucoup plus conservatrice que l’Espagne.

    • Julien Deb’s

      malheureusement

  • Julien Deb’s

    c’est pas se buss qui a brulé y’a quelques jours?

    • Philippe Pérot

      non la photo est un fake

      • Julien Deb’s

        ok merci

  • werpout

    « …ultraconservateur, catholique, et proche des mouvements d’extrême-droite… »: C’est pas un pléonasme ça?

  • Christophe Martin

    C est l histoire d un enfant qui doit dire Maman a son papa? Ou d un enfant qui doit dire papa a sa maman ?
    C est l histoire du yoyo ? Un coup je suis un homme. Un coup je suis une femme. Et je repars en homme puis retourne en femme… ce que je vois chez des transgenre. Par ailleurs violents avec leurs hormones ??
    C est l histoire de ce funeste centre LGBT ou on fait croire que des heteros clandestins immigres sont gays parce que ils seraient persecutes (vu il y a dix a quinze ans). Ou les trans ont fini de faire fuir les gays de ce centre GODF malfamé de la rue beaubourg….
    C est l histoire de fous a soigner

    • Cadance Grégoire

      C’est l’histoire d’un hypocrisie sans nom.

      C’est l’histoire d’un homme gay transphobe.

      Oui oui, vous avez bien lu, une personne lgbt capable de transphobie.

      Après tout, pourquoi se battre pour les autres ? Autant ne se battre que pour soi-même, que pour nos droits personnels, agir en parfait égoïste..

      Sauf que… non… Militer pour ses droits exclusifs et renier ceux de d’autres minorités rend l’argumentation totalement caduc. Oui monsieur, votre comportement est illogique. Si vous ne respectez pas les personnes trans (dont je fais partie, vous vous en doutez) et leur droit d’être iels-même, alors pourquoi les gens devraient vous respectez et vous laissez vivre votre vie ? C’est parfaitement illogique.

      Alors, laissez-moi vous retournez les questions.

      Si une personne né femme est un homme ou inversement, alors l’enfant s’adressera à iel conformément à son genre. L’avantage des enfants étant leur incroyable capacité de tolérance. Mais j’ai envie de dire… L’enfant pourrait faire de même avec vous « Dis, dis, pourquoi j’ai deux papas ? » « Pourquoi j’ai deux mamans ? » « Maman, pourquoi mon copain il a deux papas ? »

      Pour ce qui est des personnes se sentant tantôt fille ou garçon, cela porte un nom : les genderfluids et c’est tout aussi valide que n’importe quelle identité. Il suffit juste de respecter leur choix.

      Ensuite, les personnes trans, violentes à cause des hormones ? Certes, les hormones peuvent influencer un comportement d’un point de vue global. Mais si une personne trans devient véhémente avec vous, c’est que vous l’avez cherché et mérité. Pour ma part, je ne prend pas à quelqu’un sans raison.

      « C’est l’histoire de fous à soigner » Sur votre phrase, j’ai deux remarques. La première est qu’elle est incroyablement psychophobe. On y décèle une violence inouïe envers les concerné-e-s. La seconde est que vous pathologisez la transidentités. Vous devez avoir la mémoire courte alors. Dois-je vous rappelez que l’homosexualité était encore considérée comme une maladie, une tare, jusqu’à peu ? Vous devriez méditer là-dessus.

      Enfin, pour conclure, votre point sur les chambres à gaz mériterait directement que je vous signale pour ce propos antisémites. On ne rigole pas avec le génocide juif. Ayez un peu de respect.

      Et voilà le mot sur lequel je veux insister pour conclure : le respect. Apprenez à respecter les autres, à respectez la différence. Ou sinon, attendez-vous à ce que l’autre ne vous respecte jamais non plus.

      • Christophe Martin

        c est a l enfant a dire de lui meme papa a sa maman ou maman a son papa et pas a la LGBT a lui imposer cela !!
        vous parler deja de « transparentalité » !!!

        oui faites vous soigner !!!

        et je rajoute pour le mariage pour tous :

        En France le mariage pour tous établie que nous nous reproduirions entre
        hétéros, entre gays, entre lesbiennes ou entre trans !! Quelle honte !!
        je suis gay mais je me reproduis avec une femme !! je suis homosexuel
        et j affirme que je me reproduis avec une femme !! ou sont les droits de
        la femme ? ou sont les droits de l’enfant ? En 2017 il faut Marine ; je
        suis gay et j ai besoin de Marine parce que même si j etais transexuel
        transgenre je n en resterai pas moins un homme pour me reproduire !! LA
        CULTURE FRANCAISE OUI CELA EXISTE ET LA REPUBLIQUE C EST UNE COMMUNAUTE
        UNIQUE ET INDIVISIBLE !! MARINE EST LA SEULE A DEFENDRE NOTRE REPUBLIQUE
        DONC NOTRE COMMUNUATE UNIQUE !! je ne suis pas blanc mais je suis
        français !! La fraternité se fait entre Français donc comme l egalité et
        la liberté !! UN ENFANT A AUSSI SES DROITS ET NOUS NE SOMMES PLUS UNE
        MALADIE GRACE A MITTERRAND ! j ai besoin de Marine pour defendre la
        république et notre culture commune
        Le conseil constitutionnel a emis
        des reserves quand il a validé le mariage pour tous et les tribunaux n
        en tiennent pas compte : droits de l enfant désiré et a naitre et droits
        de la femme et je rajoute article 21 12 du code civil !!
        ON EST CHEZ NOUS et je suis gay mais avant tout français et cette fois on ne lachera pas face aux mensonge d egalité des droits

        • le vicomte

          Mais tais toi à la fin sérieux, rend toi compte, des jeunes trans se suicident chaque année à cause de ce genre de mentalités qui mènent à une pression sociale sans nom. Tu as du sang sur les mains.

        • Cadance Grégoire

          Quelle mentalité. En fait, après ce que tu viens de dire, je présume qu’en réalité, tu es juste un troll. Je préfère cette hypothèse plutôt que de me dire que tu es juste idiot.

          Je pourrais dire un milliard d’arguments. Premièrement, le fait que l’homosexualité n’est pas, n’a jamais et ne sera jamais une maladie.

          Ensuite, si tu es gay, véritablement, tu ne parlerais pas de te reproduire avec une femme. Tu parlerais de légaliser l’adoption pour les couples homoparentaux. Donc dire que tu es gay et que tu te reproduis avec une femme, signifie qu’au mieux, tu es bi.

          Sans compter que la femme n’est pas une usine à enfanter, que toutes les femmes n’enfantent pas et que des hommes aussi peuvent enfanter, ne t’en déplaise.

          Mais c’est as grave, reste dans ta stupidité.

        • Electre

          Bon, le copy-pasteur… t’en a pas marre de mettre tes ânerie pour rien ?

          « c est a l enfant a dire de lui meme papa a sa maman ou maman a son papa et pas a la LGBT a lui imposer cela !!
          vous parler deja de « transparentalité » !!! »

          l’enfant n’aura pas vraiment le choix vu que c’est impôser d’office par les parent eux-même pas par la communauté LGBT. et oui la transparentalité existe, le plus marrant c’est qu’il s’agit ici du cas particulier de deux personnes trans ayant au moins changer socialement de sexe et qui dit socialement dit administrativement, donc l’enfant n’a pas à mégenrer ses parents (sinon il mégenrera ses professeurs à l’école, ou ses camarades de classe)

          Pour prendre un exemple, une de mes amie est enceinte et disait vouloir faire une chambre neutre, elle a peur de savoir le sexe de l’enfant de ce fait, ma réponse lui a offert une opportunité : « le sexe n’est rien de plus qu’un aperçu biologique basé sur de la génétique pouvant être fausse, le médecin n’en saura rien et ne connait pas ton enfant, ce même enfant ne connaîtra pas son sexe à la naissance ni lui-même. (le sexe est une construction sociale) donc garde la chambre neutre, ça ne gênera pas, même si tu dispose d’une information à valeur nulle »

ads