10 astuces pour améliorer l'érection
Sexo/Psycho

10 astuces pour améliorer l'érection


Si la confiance en soi est la clef, quelques petits trucs existent pour palier aux petits soucis, voire à cette angoisse de la panne. En avant, bandez, marche !

Rassurez-vous, cet article n’est pas truffé de photos gênantes vantant les bienfaits de matériels de boutiques spécialisées dans les pompes à pénis. Ouf ! Les problèmes d’érection fréquents concernent 1 % de la population masculine de moins de cinquante ans. Mais en terrorisent davantage. Avoir une petite absence quand on vient de rencontrer un nouveau mec (ou qu’on a trop bu) est une expérience répandue. On sort la boîte à outils.

 

1 – Des exercices

Réputés pour prévenir l’incontinence urinaire tant chez la femme que chez l’homme, les exercices de Kegel offriraient une alternative durable aux pilules pour traiter la dysfonction érectile. Ces exercices consistent à renforcer les muscles du plancher pelvien, plus spécifiquement les muscles ischio-caverneux et bulbo-caverneux. Ce dernier circonscrit une bonne partie de la base du pénis. Il a pour fonction, entre autres, de maintenir l’afflux sanguin au moment de l’érection et de « pomper » le sperme au moment de l’éjaculation. C’est également lui qui, par réflexe, vide l’urètre à la fin d’une miction.

Les exercices : https://ejaculationprecoce.fr/exercices-de-kegel/

De plus, une activité sportive procure un corps que l’on apprécie, ce qui favorise la confiance en soi et aide à bander.

 

2 – Vylvy, le short qui booste les érections

Ce short stimule votre plancher pelvien, télécommandé depuis son application dédiée. Fascinant !

http://www.vylyv.com/

 

3 – Le café qui fait bander

Alors qu’on parle de se détendre, les hommes qui sont en surpoids ou hypertendus auraient deux fois moins de risque d’avoir des problèmes d’érection en buvant deux ou trois tasses de café par jour. C’est en tout cas la conclusion d’une équipe de chercheurs de l’université de Houston au Texas (États-Unis), auprès d’un échantillon représentatif de 3724 Américains.  Les hommes de plus de 20 ans qui boivent deux à trois tasses de café par jour ont tendance à avoir moins de problèmes pour bander que ceux qui s’abstiennent d’en boire. On préconise environ quatre à six tasses de thé pour obtenir la même quantité de booster que dans 2/3 cafés.

FC Bayern Munich coffee drink drinking waiting

4 – Le bon cockring

Littéralement, « anneau de queue », est un anneau pénien en plastique ou en acier, à placer avant érection à la base du sexe de l’homme, avant même les testicules (et non pas sur la queue). Il  prolongea l’érection et augmente la taille du sexe. Parfois, il retarde aussi l’éjaculation. Il est utile pour ceux que le préservatif fait débander, ou qui désirent optimiser leur endurance sexuelle.

Si vous souhaitez malgré tout visualiser des photos gênantes vantant les bienfaits de matériels de boutiques spécialisées tel les pompes à pénis, il y en a sur Amazon, dans tous les sex-shops et aussi ici (celle là est ouf). Ça peut aider, mais c’est surtout la sensation d’aspiration qui est plaisante, ce qui ne résous pas vraiment le problème…

5 – Les médicaments

Il existe désormais des médicaments efficaces pour palier les difficultés d’érection, mais ces traitements n’agissent que si les déficiences sont d’origine «mécanique».

La biologie de l’érection est au centre des attentions avec l’arrivée du Viagra, premier inhibiteur de phosphodiestérase V (IPDE5) en 1998, rapidement suivi de ses petits frères, Levitra et Cialis, puis Spedra plus récemment. Une prise de vasodilatateur a un retentissement sur le cerveau en diminuant l’anxiété, ce qui en retour facilite l’érection.

La testostérone a un effet positif sur l’érection. Si son niveau est trop bas, des compléments existent.

Il existe aussi une crème stimulante : une goutte de Vitaros peut-être déposée au-dessus de l’ouverture (le «méat») à l’extrémité du pénis tenu à la verticale. L’effet apparaît dans les cinq à 30 minutes suivantes et sa durée, d’environ une à deux heures, est variable d’un patient à l’autre, précise la notice médicale officielle.

 

6 – Qui dort, bande !

Beaucoup d’hommes ont des attentes irréalistes par rapport à la sexualité. Les films pornographiques, réalisés «avec trucage» ce dont beaucoup de spectateurs n’ont pas conscience, entretiennent d’ailleurs dans l’imaginaire collectif l’illusion d’une puissance masculine quasiment inépuisable bien loin de la réalité quotidienne. En pratique, la première raison qui empêche les hommes d’avoir plus souvent des rapports sexuels n’est pas le manque de désir mais plus prosaïquement la fatigue, comme le rappelait une étude française menée sous la houlette du Dr Marie-Hélène Colson, médecin-sexologue à Marseille, et publiée en 2006 dans le Journal of Sexual Medicine. Alors si vous voulez bander correctement, dormez !

 

7 – Une hygiène de vie globale

La base d’une bonne érection correspond à une bonne hygiène de vie en général : ne pas fumer, manger sainement et faire du sport. A quoi on ajoutera : limiter son stress (le sport aide), éviter les drogues, zapper les maladies ou les médicaments connus pour ramollir les choses, dormir la nuit, se sentir en confiance, etc…
L’état émotionnel est un élément de base de la bonne santé sexuelle. Si vous êtes particulièrement stressé depuis quelque temps, ou déprimé, cela peut avoir une incidence sur vos capacités érectiles. Dans ce cas, il faut chercher des solutions pour vous aider à vous détendre.

met botox viagra

8 – Parler des problèmes avec son partenaire

Arrêtez de penser à votre nombril – si vous êtes au lit avec quelqu’un, pensez d’abord à l’autre. Facile à dire quand on a déjà l’angoisse de ne pas assurer, qu’on veut faire bonne figure (ou bonne bite). Mais focaliser sur une partie de votre corps qui est principalement gérée par votre cerveau, ça ne sert à rien.

Si vous êtes depuis longtemps avec l’autre, posez les problèmes sur la table, parlez de vos relations, de votre intimité, de votre plaisir et de vos envies et fantasmes. Il faut certainement percer l’abcès de ce qui vous bloque, en haut (votre tête), pas forcément en bas (votre autre cerveau).

 

9 – Comprendre ce qui nous excite

Plus de caresses, ou moins de blablas, plus de sexe hard ou moins vite : ce qui nous excite évolue, il faut se remettre en question et suivre ses instincts pour renouveler ou apprendre de nouvelles choses. N’ayez pas peur de vos désirs : fétichisme, SM ou scénarios sexuels peuvent aider. Pour comprendre, rappelez vous la dernière fois où vous étiez vraiment très excité et aviez une érection très dure : quelle conclusion en tirez-vous ?

 

10 – Les aliments qu’il faut favoriser

Éviter de manger trop gras, de trop boire, ne pas fumer et faire du sport régulièrement. L’objectif étant de préserver le bon état des vaisseaux et des nerfs du pénis.

Bananes, noix, saumon, vin rouge, piments, ail viennent favoriser la circulation sanguine, ce qui est très utile pour une belle érection.

Plus encore, ces aliments là sont à favoriser :

  •  La betterave dilate les vaisseaux sanguins et augmente le flux sanguin vers le pénis,
  •  La pastèque ou l’avoine (en gruau, flocons ou porridge) contribuent à stimuler la testostérone et est utile pour les hommes atteints de dysfonction érectile.
  • Les tomates, la goyave et les abricots sont d’autres bonnes sources de lycopène.

 

viagra

BONUS : L’érection permanente, cadeau ou fardeau ?

Ne serait-il pas encore pire de ne jamais débander ? Regardez l’effet que ça provoque sur nos deux animateurs du Journal de la santé…

 

Testez votre difficulté érectile sur cette appli du Figaro : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/05/22/23757-5-questions-pour-tester-votre-erection

  • J’ai une question : quand je commence un rapport sexuel, tout va bien. Mais par la suite si on ne stimule pas mon pénis, je ne bande pas (donc si je suce mais que mon partenaire ne me l’a touche pas, ou pendant la sodomie par exemple). J’ai toujours peur que ce soit interprété comme un manque d’excitation, mais est-ce normal ?

ads