Coeur de pirate fait un émouvant coming-out

Coeur de pirate coming-out

La chanteuse québécoise Coeur de pirate vient de faire son coming-out suite à l’attentat d’Orlando en publiant une lettre émouvante.

Coeur de pirate, de son vrai nom Béatrice Martin, est une chanteuse québécoise originaire de Montréal. Elle connaît un joli succès en France depuis la sortie de son premier album éponyme en 2009.
Suite à l’attentat d’Orlando, la chanteuse a décidé de prendre son courage à deux mains et de publier une lettre rendue publique dans laquelle elle fait son coming-out. Elle raconte tout d’abord son questionnement autour de son statut de personnalité publique, à savoir si elle devait faire état de son orientation sexuelle ou non :

En tant que personnalité publique, je me suis toujours demandé quelle position adopter concernant ma vie privée : qu’est-ce que je peux dire ou ne pas dire ? Bien entendu, c’est ma vie « privée », je peux en dire ce que je veux, mais vraiment, il y a du bon à être honnête. Ça n’est pas simplement pour moi, mais aussi pour les gens qui me considèrent comme une personne cool. Ce que j’essaie d’être.

Puis, elle raconte les difficultés rencontrées dans sa jeunesse, la honte et le refoulement de ce qu’elle ressentait au plus profond d’elle :

J’ai opté pour un « mode de vie hétérosexuel », par peur d’être rejetée. Après des années à m’être sentie bizarre, autant au lit que dans mes relations, je me suis posée, j’ai enterré mes sentiments très profondément, j’ai eu un enfant, et j’ai pensé que tout irait bien. Et d’ajouter : J’avais tort. Tout ce que j’avais réprimé pendant des années a déboulé le jour où mon enfant est né.

Aujourd’hui, elle a décidé de ne plus se cacher, pour elle avant tout, mais aussi pour sa fille et pour toutes ces personnes qui n’osent pas vivre pleinement qui elles sont ou qui sont tuées, comme à Orlando pour qui ils aiment :

Je ne peux pas avoir peur qu’on arrête d’écouter ma musique, ou que les parents refusent que leurs enfants m’écoutent parce que j’aime qui je veux aimer. Je fais mon coming-out pour ma fille qui doit apprendre que l’amour n’a pas de couleur de peau, de religion, de genre ou d’orientation. Même si la famille qu’elle connaissait au tout début ne sera plus la même, elle mérite tout l’amour dont elle a besoin. Je fais mon coming-out pour les victimes qui ont perdu la vie parce qu’elles voulaient célébrer qui elles étaient vraiment.

Celle qui se définit comme « une personne queer », sait que cette démarche n’est pas facile, pour elle, mais pour beaucoup d’autres qui pourrait avoir encore plus peur après la terrible attaque haineuse survenue à Orlando :

Ce n’est pas simple pour moi d’écrire tout ça. Mais je sais que c’est pour la bonne cause. Je suis certaine que si vous n’êtes pas dans une grande ville et que vous êtes effrayé•es d’accepter qui vous êtes vraiment, ce qu’il se passe à Orlando peut vous effrayer, et vous empêcher de devenir la personne que vous êtes fait•e pour être.

Depuis l’attentat d’Orlando, Internet est le théâtre d’une vague de coming-out derrière les hashtags #GaysBreakTheInternet ou #LoveIsLove. Une manière pacifiste et courageuse de lutter contre l’obscurantisme et la haine. Et Coeur de pirate ne fait qu’ajouter sa pierre à l’édifice de l’amour et de la diversité. Bravo !
Pour en savoir plus :
[contact-form-7 404 "Not Found"]


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail