américainAux Etats-Unis, une plateforme en ligne facilite la vie des 'prepeurs'

Par Youen Tanguy le 24/08/2018
PrEP

Aux Etats-Unis, une plateforme médicale permet de mettre en lien les utilisateurs de la PrEP et des professionnels de santé. La semaine dernière, une nouvelle fonctionnalité a été lancée : le test à domicile.

Ils sont environ 136.000 à utiliser la PrEP (traitement préventif contre le VIH) aux Etats-Unis. Et certains d'entre eux sont passés par la plateforme médicale Nurx, rapporte le américain site Them.

Il s'agit, entre autres, de mettre en lien les (futurs) utilisateurs de la PrEP avec des professionnels de santé, non seulement pour des consultations, mais aussi pour se voir délivrer des prescriptions ou obtenir des conseils sur la prise.

A LIRE AUSSI : "Trop chère", "mauvaise pour la santé"... : 10 idées reçues sur la PrEP passées au crible

Nouvelle fonctionnalité

Si l'on en parle aujourd'hui, c'est parce que le 15 août dernier, la plateforme a lancé une nouvelle fonctionnalité : « les tests à domicile ». Les patients pourront désormais recevoir chez eux des autotests VIH afin de se faire dépister, étape indispensable pour bénéficier de la PrEP.

Comment ça marche ? Nurx envoie par la poste un test de dépistage au futur utilisateur. Si le résultat est négatif, une ordonnance est envoyée dans la foulée à son domicile. L'objectif, selon Them qui révèle la nouveauté : limiter les allers-retours entre les cabinets médicaux ou les hôpitaux et les pharmacies.

Selon le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), l'antirétroviral réduirait le risque de contracter le VIH jusqu'à 90% lorsqu'il est pris correctement et plus d'un million de personnes seraient susceptibles d'en bénéficier aux Etats-Unis.

A LIRE AUSSI : Sida : l'autotest VIH, quel bilan trois ans après ?

La PrEP en France

En France aussi l'efficacité de la PrEP a fait ses preuves. Une étude de l’Agence nationale de recherche sur le sida (ANRS) révélée mardi 24 juillet lors de la conférence internationale sur le sida à Amsterdam avait démontré l’efficacité de la prophylaxie pré-exposition (PrEP), le traitement préventif anti-VIH.

En effet, sur les 1435 ‘prepeurs’ – le surnom que les utilisateurs de la PrEP se sont donnés – qui y ont participé entre le 3 mai 2017 et le 1er mai 2018 en Ile-de-France, il n’a été observé aucun cas d’infection par le VIH.

A LIRE AUSSI : "Aucun cas d’infection par le VIH" : une étude démontre l'efficacité de la PrEP

Crédit photo : Nurx.