administration TrumpUSA : l'administration Trump renvoie des militaires séropositifs

Par Marion Chatelin le 24/12/2018
armée de l'air

Deux membres de l'armée de l'air américaine ont été renvoyés, le mois dernier, à cause de leur séropositivité. Une plainte a été déposée par les deux hommes, mercredi 19 décembre.

De la sérophobie pure et dure. Après des coupes dans la recherche contre le VIH, l'administration Trump continue de stigmatiser et de s'attaquer aux personnes séropositives. En novembre dernier, deux membres de l'armée de l'air ont été renvoyés à cause de leur statut sérologique. Les deux pilotes ont été jugés "inaptes à poursuivre leur service militaire" après avoir passé des tests permettant d'évaluer leur santé et condition physique.

À lire aussi : USA : l’administration Trump stoppe discrètement la recherche sur le VIH

"Physiquement aptes"

Selon les informations de nos confrères du Washington Post, les deux soldats ont été diagnostiqués séropositifs l'année dernière. Ils ont commencé à prendre leurs traitements antirétroviraux et, lors des tests de santé, les médecins les ont jugé "asymptomatiques" donc "physiquement aptes" à se déployer. Des conclusions partagées par leurs commandants.

Pourtant, ils ont été démis de leurs fonctions en novembre dernier. Le motif invoqué par l'administration était pour le moins surprenant. L'armée américaine a interdit au personnel séropositif de partir en mission au Moyen-Orient. Les deux pilotes devaient effectivement s'y rendre, tout comme la majorité des effectifs de l'armée de l'air américaine.

Pourtant l'un des deux a déjà été déployé au Moyen-Orient.

Plainte contre le département américain de la Défense

Une plainte a été déposée par les deux hommes, mercredi 19 décembre. Elle vise le secrétaire américain à la Défense, la secrétaire de l'Air Force, et le département américain de la Défense.

L'affaire sera défendue par un groupe de défense des droits LGBT, Lambda Legal. L'avocat en charge du dossier, Scott Schoettes, a publié un communiqué dans lequel il dénonce ce nouveau dérapage de l'administration Trump. "De telles décisions devraient être fondées sur la science et non sur la stigmatisation. (...) C'est dégueulasse d'envoyer des militaires, hommes et femmes, chez eux, sans emploi, juste à cause de leur statut sérologique", écrit-il. Et d'ajouter :

"Lambda Legal (...) n'arrêtera pas de se battre jusqu') ce que le président Trump comprenne qu'il n'y a pas de travail dans le monde qu'une personne vivant avec le VIH ne puisse accomplir en toute sécurité, y compris le travail de soldat."

"Déployez ou sortez"

L'administration Trump avait annoncé sa politique "Déployez ou sortez" ("Deploy or Get Out") en février 2018. Une politique qui autorise le ministère de la Défense d'identifier les membres du service qui ne peuvent pas être déployés à des postes militaires en dehors des États-Unis et de les démettre de leurs fonctions. Or, les militaires vivant avec le VIH ont le statut de "non déployables".

À lire aussi : USA : Trump saisit la Cour suprême pour bannir les personnes trans’ de l’armée

Crédit photo : U.S. Air Force photo by Scott M. Ash.