facebook

Présidentielle américaine : Joe Biden veut « changer complètement la loi » pour mieux protéger les personnes trans

Le candidat démocrate a promis de "changer complètement la loi" afin d'enrayer l'explosion de meurtres de femmes transgenres. Il dit vouloir supprimer les discriminations mises en place par Donald Trump.

La mère d'une fille transgenre a demandé au candidat démocrate comment il comptait protéger les droits des personnes LGBT+ s'il est élu président des États-Unis. Joe Biden, l'opposant de Donald Trump, a assuré qu'il fallait "changer complètement la loi". Il a reconnu que les meurtres de femmes transgenres ont explosé et promis d'enrayer cette violence.

À LIRE AUSSI - Présidentielle américaine : 76% des électeurs LGBT+ favorables à Joe Biden

"Le gouvernement de Donald Trump s'en est pris aux droits des personnes transgenres. Il les a interdit d'intégrer l'armée, affaibli des protections contre les discriminations et même retiré le mot 'transgenre' de plusieurs sites gouvernementaux", a expliqué Mieke Haeck lors d'une interview sur ABC. "Vous président, comment vous changez cet agenda politique dangereux et discriminatoire pour vous assurer que la vie et les droits des personnes LGBT+ soient protégées aux États-Unis ?", demande cette mère.

La fin des ordonnances Trump

"Je changerai complètement la loi, a promis Joe Biden. Première chose, je supprimerai les ordonnances (executive orders, ndlr) de Donald Trump" (qui discrimine des personnes trans dans le système de santé, notamment). Puis, le candidat démocrate a partagé un souvenir de son enfance, alors qu'il sortait de la voiture de son père, il a vu deux hommes s'embrasser. "Je me suis tourné vers mon père et il m'a dit 'Joey, c'est simple. Ils s'aiment'", a-t-il raconté sur ABC avant de plaider pour que les enfants trans ne soient pas discriminés.

À LIRE AUSSI - Kamala Harris, la colistière de Joe Biden envoie des signes à la communauté LGBT+

"Ce qui se passe, c'est que trop de femmes transgenres racisées sont assassinées. Ces personnes sont assassinées", a-t-il insisté. Le vice-président a assuré qu'il n'y avait aucune raison pour que les droits de la fille de Mieke Haeck soient remis en question. Des internautes ont reproché à Biden d'avoir dit que les enfants "décident" d'être trans.

Malgré cette erreur, la plupart ont félicité le candidat pour avoir souligné l'explosion des meurtres de femmes transgenres. Lors des sept premiers mois de 2020, il y a eu plus de meurtres de personnes trans que pendant toute l'année 2019. Selon Human Rights Campaign, au moins 33 femmes transgenres ont été tuées depuis le début de l'année.

Un programme ambitieux sur les sujets LGBT+

"Ma plus jeune a annoncé sa transidentité en avril et mon sang est glacé à l'idée de vivre quatre années de plus de haine et de discrimination de la part du président. J'ai pleuré de soulagement et d'espoir en entendant la réponse de Biden. Aidez-moi à protéger mon enfant", écrit une autre mère, sur Twitter citée par CBS. "J'ai ressenti la même chose. Biden, donne-nous de l'espoir", écrit un autre parent d'enfant trans.

Le parti démocrate a annoncé un programme particulièrement ambitieux sur les sujets LGBT+ et notamment la transidentité. Des mesures sont promises pour protéger la santé des personnes trans. La loi doit également être modifiée pour inclure les discriminations fondées sur l'identité de genre ou l'orientation sexuelle, notamment au travail.

L'équipe Biden promet une amélioration du système judiciaire pour s'assurer que les personnes transgenre ou non-binaires soient traitées équitablement. Pendant les mandats de Barack Obama, Joe Biden était très engagé pour mettre fin de la doctrine du "Don't ask, don't tell" au sein de l'armée, qui discriminait les militaires homosexuel.le.s.

A LIRE AUSSI : Le traitement de TF1 de la transidentité a suscité la colère des internautes et des associations

Crédit photo : Capture d'écran ABC


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail