facebook

La Suisse passera finalement par un referendum pour adopter le mariage pour tous

Les opposants au mariage pour tous en Suisse ont réussi à obtenir assez de signatures pour convoquer un référendum. Le projet, largement approuvé par la population, est retardé depuis 2013.

Une étape de plus. Les citoyens devront passer par un referendum pour statuer sur le mariage pour tous. Le texte a été adopté par le parlement en décembre dernier, mais les opposants ont réuni assez de signature pour demander un referendum. Certes, la procédure est assez courante en Suisse, adepte de la démocratie directe. Un referendum est possible lorsque les opposants à une réforme arrivent à réunir 50.000 signatures en 100 jours.

À LIRE AUSSI : Pour la première fois, la Suisse condamne un propos homophobe

Le parti de la droite populiste (UDC, premier parti suisse) et l'Union démocratique fédérale défendant des valeurs chrétiennes, avaient prévenus qu'ils freineraient l'adoption du projet de loi. En l'occurence, 61.000 personnes ont signé la demande de referendum, a indiqué la chancellerie. En retour, Opération Libero, a fait circuler une pétition en faveur de la réforme ayant recueilli quelque 107.000 signatures.

Des "partenariats enregistrés"

Aujourd'hui, les couples homosexuels peuvent avoir accès à des "partenariats enregistrés" mais ces contrats ne donnent pas accès aux mêmes droits que le mariage - notamment concernant la naturalisation ou l'adoption conjointe. La réforme prévoit d'ouvrir le mariage pour tous, mais également la possibilité pour les femmes d'avoir accès au don de sperme pour pratiquer une PMA.

À LIRE AUSSI : Après son outing, un abbé suisse doit renoncer à prendre la tête de la cathédrale de Fribourg

Le texte ne devrait pas avoir trop de difficultés à être voté car la population est largement favorable à cette réforme. Selon une étude zurichoise, 80% de la population est pour le mariage pour tous. Plus de sept Suisses sur dix sont également en faveur de l'adoption pour les couples homos. La PMA pour toutes recueille autant d'approbation.

Une "brèche sociale"

Pour l'UDC, il est "intolérable de vouloir placer sur un pied d'égalité le mariage avec n'importe quelle forme de cohabitation". Le comité référendaire écrit que le mariage pour tous "reviendrait à ouvrir une brèche sociale et politique qui évacue la définition historique du mariage, compris comme l’union durable d’un homme et d’une femme". Selon lui, le "mariage est et doit rester l’union naturelle d’un homme et d’une femme, qu’il s’agit de protéger", indique Le Temps.

À LIRE AUSSI : Une garderie suisse refuse des jumeaux car leurs parents sont gays

Le parti populiste peut donc faire obstacle à la réforme en discussion depuis... 2013. À l'époque, les Vert'libéraux ont porté le projet qui a été remanié plusieurs fois. "Cela fait sept ans que nous attendions cela. L’émotion est très forte", s'impatientait Olga Baranova, directrice de campagne pour le mariage pour tous, citée par Le Temps en décembre. La date du vote n'a pas encore été arrêtée. Les Suisses ont l'habitude de voter trois ou quatre fois par année sur plusieurs sujets.

 

Crédit photo : Delia Giandeini / Unsplash


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail