facebook

L’asile ou la mort : le récit poignant de Rania Amdouni, militante queer tunisienne

La militante queer Rania Amdouni a atterri en France le 24 juin. Elle espère y trouver l'asile politique alors qu'elle est harcelée et menacée en Tunisie d'où elle est originaire.

Rania Amdouni a quitté la Tunisie trois fois au cours de ses 26 ans. Les deux premières, elle est allée en Algérie pour visiter. La troisième a eu lieu le 24 juin dernier, dans la précipitation. L'activiste queer - "cuir", prononce-t-elle - harcelée par la police tunisienne s'est exilée en France où elle vit dans un hôtel de Créteil, à moins d'une minute à pieds de l'Office français de l'immigration....


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail