3 conseils pour améliorer sa silhouette avant l’été
Santé/Forme

3 conseils pour améliorer sa silhouette avant l’été


L’été arrive, et avec lui, la perspective de se retrouver à moitié nu (ou totalement nu pour certains) sur la plage. Voici 3 conseils de coach sportif pour améliorer sa silhouette et sa forme physique, deux petits mois avant le soleil !

Vitesse et précipitation tu ne confondras pas

Se tuer aux tâches sportives tous les jours et intensément afin de rattraper une année de glande n’est pas la bonne option. Ne vous mettez pas dans l’état contre-productif de surentraînement, source de stagnation, de blessures voire de malaises. Reprenez à une intensité modérée les deux premières semaines, sans forcer jusqu’au maximum, avec une fréquence d’entraînement raisonnable.

Vous avez un emploi du temps quotidien chargé et fatiguant ? Suivez plutôt 2 séances par semaine. Allez jusqu’à 5 séances si vous avez la possibilité de bien récupérer tous les jours (non-activité, vacances…). Ne surestimez pas vos forces, les résultats ne seraient pas au rendez-vous !

Un entraînement de musculation global tu feras

Je sais, le principal c’est les pectoraux et les bras. Et puis, travailler les cuisses, c’est fatiguant. Cependant, vous n’avez pas beaucoup d’autres choix que de cibler le corps dans son intégralité pour deux principales raisons.

La première réside dans le fait que les exercices qui sollicitent de grosses masses musculaires, à savoir le dos, les cuisses et les fessiers, sont les plus efficaces pour dépenser des calories.

La seconde explication est purement hygiéniste. En effet, il est important d’équilibrer les forces qui s’exercent sur vos articulations en travaillant à la fois les muscles agonistes et antagonistes (les muscles qui font le mouvement et ceux qui s’y opposent). En clair, si vous faîtes beaucoup d’exercices pour les pectoraux, les muscles du dos devront être aussi développés que ceux que vous désirez exhiber à la terre entière. Ce développement équilibré des muscles antagonistes est indispensable pour assurer une bonne santé articulaire, et dans le cas présent de l’articulation de l’épaule.

Un déficit énergétique tu créeras

On ne va pas se mentir. À l’approche de l’été, l’objectif n’est plus à la prise de masse musculaire. La majorité d’entre nous sommes dans la phase où il faut réduire son tour de taille, sinon (re)trouver ses tablettes de chocolat. Et les tablettes de chocolat se construisent… sans chocolat ! Pas de chance.

Sans rentrer dans des considérations diététiques, qui dit perte de gras dit déficit énergétique et qui dit déficit énergétique dit manger moins de calories qu’on en dépense. Vous avez donc la possibilité de dépenser beaucoup de calories en conservant la même alimentation (progression assez lente) ou bien d’agir sur les deux leviers en même temps : réduction des calories absorbées et augmentation de la dépense énergétique pour une progression proportionnelle du déficit calorique ainsi créé. Voilà l’esprit général !

La bise sportive.

 

Retrouvez notre coach Romain Moreau sur son site : rm-coach-sportif
© Flickr / CrossfitPaleoDietFitnessClasses
ads