Kesha renaît et balance 4 clips puissants pour l’album « Rainbow »
Culture

Kesha renaît et balance 4 clips puissants pour l’album « Rainbow »


« Il y a une justice dans le monde » s’exclame ceux qui connaissent l’histoire de la chanteuse pop américaine. Kesha, libérée mais toujours pas totalement libre de l’emprise de son label, revient après 5 ans de silence et de larmes….

On connaissait ses supertubes « Tik Tok » ou « Timber », mais surtout « We are who we are » (on est qui on est), un hymne rapidement adopté par les clubs gay et la communauté LGBT dans son ensemble. Kesha n’est pas comme les autres chanteuses pop : un peu plus trash, plus nature, plus cool aussi… Mais on n’avait pas entendu de musique originale Kesha depuis presque 5 ans, une incongruité dans la machine à produire qu’est l’industrie américaine. La chanteuse a connu les tribunaux, suite à une bataille judiciaire contre son mentor Dr. Luke qu’elle accusait de viol, et une interdiction de travailler en dehors du label de son bourreau. Soutenue par de nombreuses consœurs à l’instar de Taylor Swift ou Adele, Kesha a finalement obtenu une certaine « crédibilité » quant à ses accusations longtemps remises en cause par certains médias (ou prises à la légère, comme c’est généralement le cas dès lors qu’une femme accuse un homme). Si elle a abandonné les poursuites à Los Angeles, afin de se concentrer sur son nouvel album, l’affaire n’est néanmoins pas close à New York.

Après une longue dépression, elle a retrouvé l’inspiration, écrit des chansons comme elle le fait depuis ses 5 ans, et propose aujourd’hui un album percutant, entre titres puissants et sublimes balades. Toujours sur le label de celui qu’elle continue d’accuser – même si Dr Luke n’est plus responsable du label Kemosabe Record depuis mai 2017 – car le besoin de musique était plus fort. Kesha raconte sur Rainbow, son premier album en 5 années, sa lente résurrection : solaire, intime, féministe, déchirante, country et entraînante. Kesha renaît avec :

« Un troisième album surprenant qui met en lumière sa véritable personnalité artistique et lui permet de retrouver la lumière » selon nos confrères de ChartsinFrance.

Elle s’offre même un beau duo avec Dolly Parton sur la reprise « Old Flames (Can’t Hold a Candle to You) », co-écrite à l’origine par la mère de Kesha.

En plein été, Kesha nous a envoyé 4 clips, tous plus forts les uns que les autres, que nous vous proposons de découvrir ci-dessous.

Kesha, plus intime que jamais évoque ses plus grandes douleurs : “Cause you brought the flames and you put me through hell, I had to learn how to fight for myself” (Parce que vous m’avez apporté les flammes de l’enfer, j’ai dû apprendre à me battre pour moi-même) dans l’incroyable Praying.

Seulement quelques jours après l’émouvant « Praying », la jeune femme a levé le voile sur un deuxième single. « Woman » est un titre hyper positif. « I’m a motherf*cking woman, I don’t need a man to be holding me too tight / I’m a motherf*cking woman, baby, that’s right / I’m just having fun with my ladies here tonight ». (Je suis une p*tain de femme, je n’ai pas besoin qu’un homme me tienne / Je suis une p*tain de femme, c’est ça / Je m’amuse juste avec mes copines ce soir) Avec son rythme dansant mis en valeur par les trompettes du groupe The Dap-Kings Horns, c’est un tube en puissance !

Dans une lettre-confessions partagée au Huff Post, elle expliquait la genèse de « Learn to let go » :

« Learn To Let Go » (« Apprendre à lâcher prise » en français, NDLR) est plus qu’un titre de chanson… C’est devenu l’un de mes credo durant ces dernières années. Si notre passé construit qui l’on est, nous ne pouvons pas le laisser nous définir ou nous freiner. Et surtout quand on a traversé des périodes difficiles, et ça nous est tous arrivé, tu ne peux pas t’agripper à la rancœur parce que c’est comme un poison. On doit apprendre à mettre ces mauvais sentiments de côté et à avancer.

L’artiste dévoile un formidable message d’espoir dans le titre qui prête son nom à l’album : “I’ve found a rainbow, rainbow, baby, Trust me, I know, life is scary, But just put those colors on, girl, Come and play along with me tonight” (J’ai trouvé un arc en ciel, croyez-moi, je sais, la vie est effrayante, mais il suffit d’y mettre des couleurs, allez, viens jouer avec moi ce soir).

 

Rainbow, de Kesha,

À télécharger sur iTunes: http://smarturl.it/iKRainbow?IQid=yt
En streaming sur Spotify: http://smarturl.it/spKRainbow?IQid=yt

 

À LIRE AUSSI :

« Growing Wings », le nouveau clip de Lara Fabian qui annonce l’album Camouflage

Vidéo : Sia montre son visage pour soutenir les droits des trans

ads