Bear et ancien athlète olympique : la belle histoire d’amour de J.J. Sjödin
Buzz/People

Bear et ancien athlète olympique : la belle histoire d’amour de J.J. Sjödin


Il n’y a pas que Tom Daley dans la vie (et dommage pour ceux qui aiment les twinks, d’ailleurs), ni dans le monde des plongeurs olympiques ouvertement gays. Johan Jimmy Sjödin a participé aux J.O. d’Atlanta en 1996. Il s’est confié au média anglais Gay Star News.

En grandissant, je n’avais aucune vie sociale parce que je m’entrainais tout le temps. J’ai déménagé aux États-Unis alors que j’avais 17 ans car j’ai obtenu une bourse à l’université… Je vivais et sortais à Los Angeles, et je me suis dit : « Bon, maintenant je me concentre sur la prochaine étape de ma vie.

Celui qui arrêta de plonger à 20 ans pour retrouver une vie normale se permit de vivre alors librement son homosexualité. Il fut barman puis styliste et enfin graphiste depuis 10 ans… Au début de l’année dernière, il a rencontré le bodybuilder et graphiste allemand Patrick Huber, 34 ans, sur Facebook.

Nous avons discuté un peu et nous avons perdu contact. Je pense qu’il voyait quelqu’un et moi je voyais quelqu’un. Nous avons ensuite commencé à parler à nouveau et ça a marché. C’était il y a 17 mois environ. Nous vivons ensemble à Munich aujourd’hui.

Ils racontent depuis lors leur quotidien et parfois même les grands moments, comme la demande en mariage de Patrick, sur une gondole à Venise.

C’était une surprise complète. Le mercredi soir, il m’a dit de faire mes bagages car le lendemain, il voulait m’emmener en voyage surprise, dans un lieu où j’avais toujours voulu partir. Donc j’ai fait mon sac et nous sommes montés en voiture. Il a commencé à conduire en direction de la région du Tyrol du Sud, qui est la route la plus pittoresque à travers les Alpes italiennes. Il avait tout prévu pour être le plus romantique possible. Nous avons fini à Venise – j’en avais toujours rêvé. C’était une très bonne surprise mais je ne savais pas encore que ça allait être un week-end étonnant à tous les niveaux. Le vendredi, il m’a dit : « Nous avons un rendez-vous à 10h30, alors sois prêt !… » Nous sommes arrivés aux gondoles, il y avait une fille, je pensais qu’elle était juste guide touristique. Il s’avère que c’était une photographe professionnelle qu’il avait embauchée. Elle prenait des photos mais je pensais toujours qu’elle était un guide touristique. Tout à coup, il s’est mis sur un genou dans la gondole et m’a fait sa demande. Il a commencé à pleurer puis m’a demandé si je voulais l’épouser ! J’étais tellement sous le choc. Je ne me souviens même pas de ce qu’il a dit !

Nous prévoyons d’aller aux Maldives pour notre lune de miel. Nous travaillons avec le Four Seasons Maldives Landaa Giraavaru pour promouvoir la destination, car beaucoup de gens homosexuels sont effrayés par les Maldives car c’est un pays musulman. Nous collaborons avec eux pour montrer leur ouverture à la communauté LGBTQ.

Dans cet archipel, les homosexuels natifs des Maldives peuvent écoper de 15 ans de prison jusqu’à la perpétuité. Ce sont encore 72 États qui condamnent l’homosexualité dans le monde.

 

À LIRE AUSSI :

Poignées d’amour : En immersion avec les bears de Paris

L’élection de Monsieur Fierté Ours 2017 a fait trembler Paris !

ads