ian mckellenLe cœur de Gandalf est toujours à prendre

Par Julie Baret le 21/06/2016
Gandalf marché des célibataires Shanghai Ian McKellen

Ce mois-ci, le comédien et militant des droits LGBT Ian McKellen s’est rendu au marché des célibataires de Shanghai. Y a-t-il trouvé un mari ?

Chaque semaine, le parc de la Place du Peuple de Shanghai est le théâtre d’un marché peu conventionnel : le marché des célibataires. Les candidats et candidates au mariage mais surtout leurs parents s’y rendent pour trouver un partenaire, dont ils peuvent découvrir les caractéristiques (âge, taille, poids, salaire, situation, coordonnées…) sur des pancartes rédigées pour l’occasion. Un événement qui a toute son importance dans un pays où la pression au mariage est extrêmement forte. Or il y a 10 jours, les habitués du marché ont pu apprécier la candidature d’un prétendant de choix : Sir Ian McKellen.

Après le Mordor et l'Institut Xavier, le marché aux célibataires

Mondialement connu dans le rôle de Gandalf, le magicien de la saga Le Seigneur des anneaux adaptée des romans de Tolkien, et dans la peau du mutant Magneto dans les X-Men, l’acteur britannique s’est prêté au jeu de cette curiosité locale et a exposé son pédigrée sur une pancarte comme le veut l’usage : Ian, 1,80m, 77 ans, diplômé de Cambridge, propriétaire d’une maison à Londres, et toujours actif !
L’acteur a ensuite troqué son auto-description pour une citation de William Shakespeare : « Love looks not with the eyes, but with the mind », soit « l’amour ne voit pas avec les yeux mais avec l’âme ».


Car si Ian McKellen était de passage en Chine, ce n’est pas tant pour trouver un époux, que pour se rendre au 19ème Festival International du Film de Shanghai qui se tenait au début du mois. Un voyage qui lui a permis de promouvoir le programme « Live Shakespeare » proposé par le British Council et rendant hommage à l’écrivain anglais mort il y a exactement 400 ans. Ian McKellen, qui a joué dans de nombreuses pièces shakespeariennes, a ainsi traversé le pays armé de pancartes célébrant les traits d’esprit de l’auteur de théâtre.

Puis un formidable message d'amour envoyé à la communauté LGBT de Shanghai

Malheureusement, Ian McKellen a dû quitter la Chine avant la Shanghai Pride qui débutait le 17 juin et qui se poursuivra jusqu’à dimanche. Il a néanmoins adressé un merveilleux message d’encouragement à toute la communauté LGBT du pays, relayé dimanche par les organisateurs de la manifestation :

C’est Ian McKellen. Je suis un homme gay et j’envoie tout mon amour aux personnes qui assisterons à la Shanghai Pride. Je suis vraiment navré de ne pas être avec vous, je dois rentrer à Londres. Mais j’ai assisté à beaucoup de Pride, avec des millions de personnes défilant à San Francisco ou à New York, plusieurs centaines de milliers marchant à Londres et à travers l’Europe, et c’est toujours la même chose : on se retrouve avec ses amis et on se sent mieux dans nos vies.
Et même si vous ne défilez pas, vous êtes réunis tous ensemble. Vous êtes ensemble, et c’est de cette façon que vous allez embellir votre vie et celle de ceux qui ne savent pas encore à quel point la vie peut être merveilleuse lorsqu’on est « out », honnête et accepté par sa famille, ses amis, et par la société. Mais bien-sûr cela n’arrivera pas à moins que vous poursuiviez le combat, alors voici le message que vous adresse : faites-le !
Au fil des années, au Royaume-Uni, nous avons discuté avec les politiques, on s’est défendus, on a parlé de nos droits, on s’est élevés pour notre cause, et nous étions profondément honnêtes. Nos familles et nos amis nous ont rejoints, et ensemble on y est parvenus.
Je vous envoie donc tout mon amour. Ça sera une longue marche, mais vous y parviendrez.

Pour en savoir plus :

[contact-form-7 404 "Non trouvé"]
Crédit photo couverture @British_Film/Twitter