Les propos inquiétants d’Alexis Corbière, qui estime que le RIC pourrait viser le mariage pour tous

Dans une interview à LCP, le député LFI Alexis Corbière a assuré que le référendum d’initiative citoyenne (RIC) pourrait viser le mariage pour tous. Des propos qui ont provoqué un tollé sur les réseaux sociaux.

Ce sont des propos pour le moins inquiétants. Interrogé sur LCP à propos du référendum d’initiative citoyenne (RIC), réclamé par une partie des gilets jaunes, le député de La France insoumise (LFI) a assuré, mardi 18 décembre, qu’il pourrait « aborder toutes les questions (…) sans les encadrer ». Y compris le mariage pour tous, pourtant voté il y a plus de cinq ans.

Ce projet, soutenu par plusieurs partis politiques et pour lequel le Premier ministre Edouard Philippe s’est déclaré « ouvert », vise à faciliter la consultation du peuple, sans associer le Parlement en amont.

« Certains veulent à nouveau en débattre »

« Si on dit : ‘on ne veut plus du mariage pour tous’, il faut revenir dessus ? », demande la journaliste au député de gauche.

Réponse de l’homme politique : « On peut en discuter, pourquoi on n’en discuterait pas ? De toute manière, si on ne règle pas pacifiquement ces questions-là, toute une série de questions reviendront sous une forme beaucoup plus brutale et même en remettant potentiellement en cause la démocratie ».

Et d’ajouter : « Je suis assez confiant. Je pense que majoritairement dans le pays, le mariage pour tous est accepté aujourd’hui. Certains veulent à nouveau en débattre, on pourrait relégitimer ça dans un référendum qui, à mon avis, majoritairement dirait : ‘ça ne pose pas de problème' ».

Tollé sur les réseaux sociaux

Des propos qui ont provoqué un tollé sur les réseaux sociaux, notamment auprès des associations et des militants LGBT+. « Si le référendum d’initiative citoyenne est une bonne idée pour dynamiser la démocratie, les questions de société, celles relatives aux minorités et aux droits les plus fondamentaux doivent en être exclues et doivent passer par d’autres voies », réagit sur Twitter le président de SOS Homophobie, Joël Deumier.

« Ça ne pose pas problème à Alexis Corbière de relancer le débat sur le mariage pour tous », regrette Victor, secrétaire de la section du 1er et 2e arrondissement de Paris au Parti communiste. Mais ce n’est pas lui qui a vécu la violence des débats, les coups et les insultes. »

« Non, non, non merci, a de son côté réagi l’ancienne ministre du Logement Emmanuelle Cosse. Il n’y a que dans les régimes autoritaires qu’on rediscute des droits humains consacrés. Vous êtes dangereux, Mr Corbière. »

Et pourquoi pas, pendant qu’on y est, remettre en cause le droit de vote des femmes ou l’abolition de la peine de mort, ont répondu ironiquement de nombreux internautes outrés.

« Quel est l’intérêt de rouvrir aujourd’hui le débat sur le Mariage pour tous ?, s’est également inquiété l’élu parisien Ian Brossat. Depuis 5 ans, 40.000 couples de même sexe se sont mariés. Aucun besoin de ‘re-légitimer’ ce droit. » 

Des justifications pas très convaincantes

Le principal intéressé a tenté d’éteindre le feu mardi soir dans un tweet, assurant n’avoir « JAMAIS demandé que ce débat soit réouvert » et se « battre pour un droit nouveau pour les citoyens qui pourrait par exemple imposer une PMA pour toutes et tous ». Pas très convaincant.

Crédit photo : Capture d’écran LCP.

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail