facebook

Emmanuel Moire : « En ne faisant pas son coming-out, on passe à côté de soi »

Emmanuel Moire

[PREMIUMEmmanuel Moire participe ce samedi 19 janvier à la deuxième demi-finale de "Destination Eurovision". Il nous a parlé de sa participation au concours, des gens dans le RER, de matriarcat et de son nouvel album, "Odyssée", qui sortira en février prochain. Interview.

C'est un Emmanuel Moire qui se dit à la fois très excité et un peu stressé que l'on retrouve entre deux répétitions de "Destination Eurovision". C'est pourtant sur un ton jovial et détendu qu'il a répondu à nos questions. Le chanteur tentera de gagner ce samedi 19 janvier sa place pour représenter la France au concours international. Il a choisi pour cette aventure "La Promesse". Une chanson qui parle de coming-out et d'acceptation de soi.

C'est la première fois que le chanteur de 39 ans - qui vit ouvertement son homosexualité depuis son coming-out en 2009 dans les pages de TÊTU - chante le sujet, après sa participation au clip "De l'amour" d'Urgence Homophobie. Désormais "en paix avec lui-même", Emmanuel Moire semble prêt à s'engager de plus en plus. Mais à son niveau et à sa manière, car il n'est ni un égotique, ni un révolutionnaire. "La Promesse" figurera sur "Odyssée", son nouvel album disponible à partir du 15 février 2019. Un disque de chanson française aux accents pop, qui raconte des histoires intimes et personnelles, et dont il signe les textes pour la première fois....


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail