facebook

En soirée, Camille Lacourt préfère les boîtes gays

Camille Lacourt

Sur le plateau de l'émission "Quotidien", le nageur français s'est confié sur ses soirées passées avec son collègue Frédérick Bousquet.

"Cinquante nuances de bleu". C'est le titre plutôt coquin qu'a choisi Camille Lacourt pour son autobiographie. Un livre dont il a assuré la promotion vendredi 8 mars sur le plateau de "Quotidien". Le nageur s'est confié sur ses soirées en boîtes gays.

En 2010, lorsqu'il a commencé à être célèbre, le nageur commence à fréquenter Le Cancan, un bar gay de Marseille, avec son camarade bassin Frédérick Bousquet. "On se faisait draguer, mais avec beaucoup d’humour", précise l'athlète à Yann Barthès.

Camille Lacourt explique dans cette interview que les deux internationaux se font offrir des verres pendant toute la soirée. "On achetait quand même une bouteille pour pas faire trop michtos", s'amuse-t-il.

La "faute" aux femmes hétéros

C'est sur les conseils d'un ami commun, employé de la boîte, que les deux hommes commencent à fréquenter Le Cancan. L'endroit devient pendant quelques temps leur havre de paix.

Il faut dire que leur médiatisation soudaine laisse Camille Lacourt et Frédérick Bousquet, devenus des objets de désir, pour le moins surpris. Leurs soirées dans les boîtes hétéros tournent systématiquement mal, selon le nageur : "Fred Bousquet se fait gentiment peloter par des demoiselles. Je me fais arracher la chemise. On se sent presque agressés".

C'est donc la goujaterie féminine qui a décidé les deux sportifs à fréquenter la boîte gay marseillaise. Pour le plus grand plaisir (des yeux) de certains.

Crédit photo : Martin Bureau / AFP


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail