Certaines personnes n’ont apparemment pas compris le thème du Met Gala

Le Met Gala, évènement le plus mode de l'année a cette année encore, rassemblé des dizaines de stars. Mais le thème semble ne pas avoir été compris par tout le monde...

 

C'est l'évènement le plus show-off de l'année outre-Atlantique. Le Met gala (pour Metropolitan Museum), organisé par la très célèbre patronne du Vogue américain, Anna Wintour, rassemble à chacune de ses éditions un parterre de stars qui rivalisent d'ingéniosité pour respecter le thème donné par la papesse de la mode US. Cette année, sans doute inspirée  par le succès de RuPaul's Drag Race, le carré plongeant le plus célèbre du monde a décidé que la soirée serait placée sous le signe du "camp". 

Mais c'est quoi le camp ? De nombreux médias américains se sont penchés sur la question, un peu déstabilisés. Car le camp est surtout connu pour être le jeu privilégié des hommes gays, qui s'amusent avec les codes de la virilité et du genre, souvent avec humour. Vous l'aurez compris, une drag-queen, c'est complètement camp. Normal, donc, que l'animateur truculent de la "Drag Race" ait foulé le tapis rouge dans un costume zèbre rose et noir, du goût le plus sûr (ou pas).

https://www.instagram.com/p/BxJQiU8hAGE/

 

Il y a ceux qui ont compris le thème...

Dans les bons élèves, c'est l'acteur de "Pose", Billy Porter, qui s'était présenté aux oscars en robe smoking, qui a marqué la soirée avec son look de déesse égyptienne. Et pas seulement. Il est arrivé sur le tapis rouge porté par 6 hommes en pantalon doré et abdos apparents. Une arrivée particulièrement spectaculaire, d'autant qu'on découvrait ensuite qu'il avait des ailes sur sa tenue.

 

Car le camp, c'est aussi en faire trop. C'est le mauvais goût, l’artifice, l'exagération, la dérision, voire l’ironie. Et ça, Lady Gaga, qui a commencé sa carrière en piquant tout aux drag queens de New-York, elle maîtrise. Le "reveal" (avoir une tenue sous sa tenue) est un grand classique des shows de drag. Au gala du Met, elle a fait non pas un, non pas deux, non pas trois, mais quatre reveal, quitte à finir en soutien-gorge au dîner à 30.000 dollars la place.

https://twitter.com/TomyKMonster/status/1125611545071742977

L'ex-One Direction Harry Styles a lui mis ses plus beaux talons pour un look gender fluid très romantique, avec sa lavallière, ses bagues et ses boucles d'oreilles en perle. Si on lui enlève sa moustache, on dirait ma prof de piano (bisou Catherine).

C'est également le parti pris de notre chouchou Ezra Miller, le côté freaky en plus.

https://twitter.com/skylarljones/status/1125571563192033281

Michael Urie, l'acteur d'Ugly Betty, a choisi un classique du genre, le look 2 en 1.

https://twitter.com/SooblI_/status/1125593058530156545

 

Plusieurs personnalités ont opté pour l'option rainbow, un peu facile, mais toujours efficace, comme Cara Delevingne...

https://twitter.com/PlasticMedia_/status/1125646973858721793

Ou l'actrice Lupita Nyong'o.

Et Celine Dion, détonnante habillée en "Cher qui a mis sa main dans la prise électrique".

 

 

...et puis les autres

En revanche comme d'habitude au Met Gala, certains sont tombé à côté de la plaque où n'ont pas voulu faire d'efforts particulier. Sophie Turner et Joe Jonas n'ont visiblement pas compris le thème de la soirée. On peut les excuser, ils se sont mariés la semaine dernière, et l'actrice est en pleine promo de la saison 8 de Game of Thrones. Ils ont du avoir d'autres chats à fouetter. En revanche, rien ne justifie ce pull Centre Pompidou, Joe. Absolument rien.

Parfois, c'est la technique qui se dresse entre nous et notre créativité.  Soutien à Kim Kardashian, qui, visiblement, a eu un problème de sèche-linge.

Et puis il y a ceux et celles dont on ne sait que penser. Comme Katy Perry, déguisée en chandelier.

Une idée lumineuse... non ?

 

Crédits photo : AFP 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail