Des activistes ont oeuvré à sauver des personnes LGBT en Irak

Selon le site Buzzfeed, plusieurs militant.e.s ont oeuvré ces dernières années à sauver des personnes LGBT détenues par l’organisation Etat Islamique en Irak.

C’est une information révélée par nos confrères du site américain Buzzfeed. Deux Irakien.ne.s ont oeuvré pour sauver des dizaines de personnes LGBT+ détenues par le groupe Etat Islamique en Irak. Pourtant, la première fois, ils ignoraient que les personnes qu’ils secouraient étaient gays.

Ce jour-là, en 2011, les deux activistes, Madjid, 54 and et Ahlam, 50 ans, avaient entendu dire que « trois hommes LGBT » étaient retenus captifs par des membres de leur famille qui s’apprêtaient à les exécuter. Ils ont réussi à les sauver in extremis et ce n’est qu’une fois dans la voiture que deux hommes se sont embrassés pour célébrer leur liberté. Madjid est surpris car il pensait que « LGBT » était un parti politique.

87 personnes LGBT recensées

« C’est ainsi qu’a débuté la surprenante aventure de Madjid et Ahlam pour devenir des champions des droits LGBT dans une forteresse de groupes islamistes au centre de l’Irak », écrivent nos confrères de Buzzfeed. Aidés et guidés par l’Organisation pour la liberté des femmes en Irak (OWFI), Majid et Ahlam disent avoir aidé deux hommes gays et deux femmes lesbiennes à échapper des mains de l’Etat Islamique entre 2014 et aujourd’hui.

Selon OWFI, ce ne sont pas moins de 87 personnes – sur les 4.383 victimes décomptées par l’organisation – qui ont été torturées ou exécutées pour homosexualité en Irak après avoir été dénoncées par des membres de leur famille ou des amis.

Des persécutions contre les LGBT

L’inclusion de ces 87 cas de violences perpétrées par l’EI contre des personnes LGBT pourrait « constituer une étape révolutionnaire en droit international », estime OWFI. Selon Buzzfeed, les Nations Unies ont envoyé une équipe d’enquête dans la région il y a quelques semaines et elle s’est entretenue avec des membres d’OWFI à ce sujet, demandant « des preuves formelles. »

Les personnes LGBT sont une cible revendiquée du groupe terroriste et l’attentat d’Orlando, qui a fait 49 morts dans un club gay, en est l’exemple le plus tragique. A Raqqa, en Syrie, de nombreuses vidéos ont montré, en 2016 notamment, des hommes supposés être homosexuels être jetés depuis des toits d’immeubles.

Un groupe queer anarchiste

En juillet 2017, nous avions relayé dans TÊTU l’initiative d’un groupe de militaires anarchistes, « The Queer Insurrection and Liberation Army » [Insurrection Queer et Armée de libération, ndlr], dont une majorité de ses membres sont LGBT+. Le groupe avait expliqué par communiqué que ses membres avaient décidé d’agir après avoir « regardé avec horreurs […] des images d’hommes homosexuels se faire jeter d’un toit ou être lapidés par Daesh ».

A LIRE AUSSI : Il existe désormais une unité de combattants LGBT contre Daesh

Le but de cette unité de combat serait de « fracasser la binarité de genre et de participer à l’émancipation des femmes et à la révolution du genre et de la sexualité« .  Ses membres insistent sur le fait que « l’homophobie et la transphobie ne sont pas inhérents à l’Islam ni à aucune religion » et veulent afficher leur soutien aux « musulmans, chrétiens ou bouddhistes queer« .

Crédit photo : U.S. Army photo by Cpl. Rachel Diehm.

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail