facebook

L’actrice Jameela Jamil fait son coming out queer

L'actrice Jameela Jamil a fait son coming out queer sur Twitter après de vives critiques sur sa présence dans une émission de télé dédiée à la culture ballroom.

C'est un coming out qui sonne comme un coup de gueule. L'actrice et animatrice de télévision a révélé son identité queer dans un message brûlant publié sur Twitter, accusant les internautes de l'avoir "trollé jusqu'à ce qu'elle fasse son coming out". En effet, l'actrice britannique, révélée au grand public par la série Netflix The Good Place a reçu une volée de bois vert sur les réseaux sociaux après l'annonce de sa présence comme jurée dans un nouveau show de HBO dédié à la culture ballroom - et notamment voguing - "Legendary". La jeune femme au 2,7 millions d'abonnés sur Instagram, connue pour son féminisme body-positive, n'aurait selon les internautes rien à faire dans une émission de télé consacrée à ce mouvement emblématique de la culture queer racisée.

"Twitter est violent" 

Après avoir reçu des centaines de messages, Jameela Jamil a donc pris la parole dans un texte publié sur Twitter. "Twitter est violent. C'est pour ça que je n'ai jamais fait mon coming out queer" a expliqué Jameela Jamil sur le réseau social. "J'ai ajouté l'arc-en-ciel à mon nom quand je me suis sentie prête, il y a des années, car ce n'est pas facile d'être acceptée dans la communauté d'Asie du Sud (son père est indien et sa mère pakistanaise, ndlr), et j'ai toujours répondu honnêtement quand on me posait la question sur Twitter. Mais je n'ai jamais fait de déclarations parce que j'avais peur qu'on m'accuse de sauter dans le train en marche et d'en souffrir, alors c'est quelque chose qui m'a causé beaucoup de confusion, de peur et de tourments quand j'étais enfant." 

https://twitter.com/jameelajamil/status/1225165342965669888?s=20

"Dans ma famille, personne n'était ouvertement 'out', continue l'actrice. Et c'est aussi très dur pour une comédienne de s'ouvrir sur sa sexualité, surtout quand on est déjà une femme racisée de la trentaine. Ce n'est absolument pas comme ça que je voulais faire mon coming out. Je quitte l'appli quelques temps car je ne veux pas voir des commentaires méchants. Vous pouvez garder votre avis."

Jamil a également précisé que bien sûr, être queer n'était pas une raison suffisante pour justifier sa présence au jury d'une compétition axée sur la culture ballroom, mais qu'elle a "du privilège, du pouvoir, et une grande communauté à apporter à l'émission". "Et j'espère que vous ne laisserez pas un casting dont le but était de faire décoller le show vous dissuader de soutenir les talents de la scène Ballroom que nous aurons dans l'émission. Parce qu'ils sont vraiment incroyables, et je suis honorée de bosser avec eux." 

"Ils comprendront"

Evidemment, sa vérité n'a pas été bonne à entendre pour tout le monde. Et les tweetos mal intentionnés de faire des captures d'écran de la page Wikipédia de la jeune femme, en couple depuis 2015 avec le chanteur James Blake. Pour rappel, le terme "queer" peut être utilisé pour désigner toute personne qui ne s'identifie pas comme hétérosexuelle, ou comme cisgenre (à l'identité de genre conforme au sexe biologique assigné à sa naissance). Ce n'est donc pas parce que Jameela Jamil est en couple avec un homme qu'elle n'est pas queer.

Elle a d'ailleurs obtenu le soutien du présentateur de l'émission "Legendary", figure du voguing américain qu'on a pu voir dans la série "Pose" : "Toute chose monumentale que l'on crée aura toujours des opposants. Les gens qui n'ont aucune  idée de ce processus ne pourront pas en changer le fantastique résultat. Bienvenue dans l'équipe Jameela Jamil. Ils comprendront quand l'émission sera diffusée. Tu vas être fabuleuse." 

https://twitter.com/DashaunWesley/status/1224909148367806464?s=20

 

 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail