facebook

En Russie, le premier personnage lesbien de Disney censuré

Alors que Pixar, détenu par Disney, présente son premier véritable personnage LGBT+ dans le film d'animation En avant, la filiale russe du géant américain a décidé de supprimer ce détail.

À peine arrivé en Russie, le tout premier personnage lesbien de l'univers Disney subit déjà la censure, d'après le site d'information russe sur le cinéma KinoPoisk, cité par le Moscow Times. En effet, le nouveau film du studio d'animation Pixar détenu par The Walt Disney Company, En avant (Onward en version originale), débarquera dans les salles russes le jeudi 5 mars. Mais sans la mention de la petite amie de Specter, policière cyclope que croisent les personnages principaux.

À LIRE AUSSI : Dans « En avant », Pixar introduit son premier personnage lesbien

Jusqu'ici, l'homosexualité dans l'univers Disney n'avait été abordée que par brèves allusions. Mais En avant, film destiné au jeune public mettant en scène le périple de Ian et Barley, deux frères elfes partis sur les traces de leur père disparu, met enfin les pieds dans le plat. Certes, Specter n'est pas un des personnages principaux. Mais elle évoque sa compagne sur un ton tout à fait banal.

"Propagande homosexuelle"

D'après des spectateurs qui ont vu l'avant-première et se sont confiés à KinoPoisk, pourtant, le doublage russe a complètement effacé ce détail qui importe. Le mot "petite amie" aurait été transformé en "partenaire", plus neutre, et le genre de Specter ne serait pas du tout mentionné. "Vraisemblablement, la filiale russe de Disney a voulu éviter de s'encombrer avec des problèmes avant la date de sortie prévue", commente le site d'information russe.

À LIRE AUSSI : La série « Love, Simon » dégagée de Disney + car trop queer ?

Comme le relève The Moscow Times, c'est au moins la troisième fois qu'une scène LGBT+ de film étranger se retrouve censurée par le biais de la traduction russe depuis la loi adoptée en 2013 par le Parlement sur la "propagande homosexuelle" à destination des mineurs.

L'an dernier, dans Rocketman, le film biographique consacré à Elton John (incarné par l'acteur Taron Egerton), les scènes de romance et de sexe gays avaient disparu de la version russe. De même, dans Avengers: Endgame, un "rendez-vous galant" homosexuel évoqué par un personnage était devenu un simple "dîner"...

Crédit photo : Copyright 2020 Disney/Pixar


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail