facebook

VIDÉO. La chanteuse Louïz dénonce la transphobie ordinaire dans sa série « La transidentité pour les nuls »

Figure montante de la visibilité trans française, Louïz met en lumière les discriminations transphobes dans des pastilles vidéo pédagogiques nécessaires.

Après avoir représenté l'Hexagone dans la compétition de Miss International Queen en mars dernier, l'artiste réunionnaise Louïz fait à nouveau parler d'elle. En effet, cette dernière a mis à profit le temps libre alloué par le confinement pour être productive, et inaugure ainsi une série de vidéos sur sa chaîne YouTube. Des sortes de tranches de vie scénarisées où la jeune femme raconte des situations de transphobie ordinaire.

"Ça faisait un moment que je voulais faire des vidéos de ce type car je me suis rendu compte que si beaucoup de gens autour de moi sont très tolérants, ils n'ont aucune idée du quotidien et de toutes les problématiques qu'on peut rencontrer quand on est une personne trans, nous explique la concernée. Celle-ci déplore le manque de temps pour développer cette série de pastilles engagées. Mais ça, c'était avant la quarantaine forcée. "J'étais confinée seule chez moi et je me suis dit que c'était le moment ou jamais de me lancer, avoue-t-elle. J'ai donc profité de ce temps pour travailler le projet que j'ai dû gérer seule, avec la recherche des thématiques, l'écriture des mini scénarios, le jeu, les montages".

Un impact positif

Dans ses petits "sketchs" à charge, Louïz recrée des situations en apparence anodines du quotidien. Elle y dénonce notamment la transphobie quotidienne de l'administration ou les difficultés pouvant exister pour les personnes trans qui cherchent l'amour. En plus d'avoir mis graduellement ces huit épisodes éclairés sur sa chaîne YouTube, la Réunionnaise s'est enquise d'organiser des lives Instagram pour revenir sur la thématique abordée dans chaque volet.

À LIRE AUSSI – Louïz, la chanteuse réunionnaise trans qui veut conquérir le monde

"J'ai reçu le message d'un Parisien d'origine africaine et de confession musulmane qui m'expliquait sa difficulté à pouvoir assumer ses relations amoureuses avec des filles trans à cause de sa religion et du contexte culturel dans lequel il évolue, confie Louïz. Je lui ai proposé de témoigner sur un live à visage caché et il a accepté de le faire, à visage découvert d'ailleurs. Ça a permis à des filles trans de mieux comprendre certaines problématiques que rencontrent leur partenaire quand il s'agit d'officialiser leur relation. De son côté, il a pu avoir certaines pistes qui lui ont permis de savoir comment aborder plus sereinement le sujet auprès de ses proches".

Dans l'ensemble, cette expérience semble avoir été positive pour la chanteuse. Cette dernière assure que ses vidéos ont été maintes fois relayées, aussi bien par des personnes trans que cis, sur les réseaux sociaux. Drôles et éducatives, ces saynètes faites maison ont une utilité non négligeable. "Je suis ravie d'avoir pu mettre à profit ce temps de confinement en créant un outil qui semble être utile pour certaines personnes", conclut Louïz.

Crédit photo : Louïz Management via YouTube


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail