BrésilAu Brésil, un steward français dans un état grave après avoir été poignardé lors d'un plan drague

Par Nicolas Scheffer le 26/10/2020
Brésil

Un touriste français a été poignardé au Brésil après avoir rencontré un homme sur une appli de drague. Hospitalisé, il est dans un état grave mais son pronostic vital n'est pas engagé, selon le consulat.

Il était toujours dans un état grave, ce samedi 24 octobre. Un homme de 55 ans, steward chez Air France, a été agressé à Rio de Janeiro, mardi dernier a indiqué le consulat français à l'AFP. Ce Français de Châlons-en-Champagne a reçu des coups de poignard "au niveau de la zone cervicale", mais "son pronostic vital n'est pas engagé", a poursuivi le consulat.

À LIRE AUSSI - Menaces de mort, LGBTphobies… : on a rencontré Jean Wyllys, ex-député brésilien en exil

Selon le journal local Extra, cet homme aurait était poignardé après avoir rencontré un homme sur une application de rencontres. Toujours selon le quotidien, les deux hommes se seraient rencontrés dans un appartement du quartier touristique d'Ipanema. Le Français en est sorti en sang avant que les voisins le prennent en charge. L'agresseur, lui, aurait pris la fuite après les faits. La police locale a annoncé avoir arrêté un suspect dans la banlieue nord de Rio.

Des crimes en hausse depuis des années

La violence ne recule pas au Brésil, malgré la pandémie et un confinement qualifié de "relatif". Bien au contraire, selon l'ONG Forum de Sécurité publique, le nombre d'homicides a augmenté de 7,1% au premier semestre par rapport à la même période en 2019. Le Grupo Gay da Bahia, la plus ancienne association brésilienne de défense des personnes LGBT+ alerte depuis des années sur l'insécurité endémique. Car le Brésil était le pays où l'on compte le plus de crimes LGBTphobes. En 2016, 343 personnes LGBT+ ont été assassinées en 2016. L'association craint que ce ne soit que "la pointe d'un iceberg fait de violence et de sang", car les chiffres sont systématiquement sous-rapportés.

À LIRE AUSSI - Au Brésil, ce cabaret queer résiste encore et toujours à Bolsonaro

Et ce n'est pas le gouvernement au pouvoir qui apaise l'environnement hostile aux personnes LGBT+ au Brésil. Le pays est le deuxième en Amérique latine à avoir ouvert le mariage pour tous. Mais le président populiste Jair Bolsonaro, a tenu et répété des propos LGBTphobes. Dernièrement, il a accusé l'OMS d'apprendre l'homosexualité aux enfants. Il y a un an, il critiquait la criminalisation de l'homophobie.

 

Crédit photo : Lando Hamukwaya / Pixabay