Melania Trump voulait éclairer la Maison blanche aux couleurs de l’arc-en-ciel mais ça ne s’est pas passé comme prévu

Melania Trump voulait faire un geste de soutien pour la communauté LGBT. Mais le cabinet de Trump en a décidé autrement...

Melania Trump voulait que la Maison blanche arbore les couleurs de l'arc-en-ciel, lors du mois des Fiertés, en juin. Mais l'équipe du président s'est opposée à toute marque de solidarité à l'égard de la communauté LGBT+. Le "chief of staff" (directeur de cabinet) Mark Meadows a également déconseillé à Trump d'écrire un tweet de célébration, alors qu'il l'avait fait en 2019.

Un discours pro-gay, mais un président anti-LGBT+

Si la Maison Blanche avait été éclairée aux couleurs de l'arc-en-ciel, ça aurait été une première depuis l'arrivée au pouvoir de Trump, indique le Washington Blade. Pendant la campagne de 2020, le président en exercice se targuait pourtant d'être le "président le plus pro-gay de l'histoire", malgré une politique hostile aux personnes LGBT+. Il a notamment interdit aux personnes transgenres de servir au sein de l'armée. Il a également été en faveur d'un amoindrissement des droits des personnes LGBT+ alors que la Cour Suprême devait juger si des discriminations au travail étaient autorisées. Le président américain a aussi nommé à la Cour suprême Amy Coney-Barrett, une juge ouvertement défavorable à un élargissement des droits des personnes LGBT+.

Cette décision de ne pas éclairer la Maison blanche des couleurs LGBT+ a été prise alors même que de nombreuses marches des Fiertés étaient annulées en raison de la crise sanitaire. Au mois de juin, la mort de George Floyd a conduit à la montée en puissance du mouvement Black Lives Matter. Trump a été largement critiqué pour avoir posté des photos trompeuses de la Maison blanche : l'une arborant les couleurs arc-en-ciel (mais prise sous l'administration Obama) et l'autre sans éclairage à un moment où Donald Trump était retranché dans un bunker (finalement également prise sous Obama).

"Donald Trump aime aider les gens"

La veille de l'élection, Melania Trump a réalisé une vidéo de soutien pour le "Log Cabin Republicans", l'association des républicains LGBT+. Elle insistait sur le pseudo soutien de son mari aux homos. "J'ai été incroyablement choquée de voir des personnes très influentes qui ont tenté de dépeindre mon mari comme anti-gay ou contre l'égalité. Rien ne pourrait être aussi éloigné de la vérité. Donald Trump aime aider les gens, il aime voir ceux qui l'entourent réussir pour leur pays", disait-elle. Elle ne pouvait cependant pas avancer de mesures que Donald Trump aurait prises qui permettrait d'affirmer qu'il est favorable aux personnes LGBT+. Tiffany Trump, fille de Donald, a elle donné un meeting ultra-gênant dans lequel elle a oublié les personnes transgenres de l'acronyme LGBTQIA.

A LIRE AUSSI :  Roy Cohn, le mentor gay de Donald Trump

L'influence de Mark Meadows dans cette décision de ne pas soutenir les personnes LGBT+ est probable. Nommé à la tête du cabinet de la Maison blanche, il est connu pour ses positions hostiles aux personnes LGBT+. Le Human Rights Campaign lui a attribué un score de "zéro" sur les questions LGBT+. Il a notamment voté contre une extension du Civil Rights Act de 1964 qui voulait inclure les discriminations contre les personnes LGBT+ dans la loi fédérale. Heureusement, tout ceci est bientôt fini, puisque Trump a (presque) reconnu sa défaite.

 

Crédit photo : Capture d'écran Twitter / Log Cabin


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail