Aux États-Unis, Pete Buttigieg, nommé ministre des Transports, salue une décision historique

Pour la première fois, les États-Unis auront à sa tête un ministre ouvertement gay. Pete Buttigieg a été choisi par Joe Biden pour s'occuper des transports. Mais il doit encore être confirmé par le Sénat.

Il va être le premier ministre américain ouvertement gay. Le cabinet de Joe Biden a assuré qu'une fois le président en place, il nommerait Pete Buttigieg au ministère des Transports. L'ancien candidat à l'élection présidentielle a donné un discours poignant ce mercredi 16 décembre. La formation du gouvernement doit encore être validée par le Sénat américain.

Le (futur) ministre de 38 ans a tenu a rappeler le chemin parcouru. "Je suis conscient que l’histoire a les yeux rivés sur cette nomination, c’est la première fois qu’un président américain nomme un membre du gouvernement ouvertement LGBTQ au Sénat pour être confirmé", a-t-il dit.

 

L'ancien maire de South Bend ne manque pas de souligner à quel point les démocrates sont à l'origine des avancées des droits des personnes LGBT+. "Je me revois, à l'âge de 17 ans à regarder les informations en Indiana. Je voyais la nomination d'un ambassadeur par le président Clinton, alors que cet ambassadeur était attaqué au Sénat parce qu'il était gay. Il a pu servir son pays grâce à cette nomination".

Le "météore"

"À cet âge, je n'avais pas l'ambition d'être choisi par un président pour quoi que ce soit. J'espérais devenir pilote de l'air et j'étais très loin de faire mon coming out. Malgré tout, j'ai regardé cette info et j'ai appris sur les discriminations qui existent dans ce pays. Mais surtout, j'ai vu que ces limites pouvaient être dépassées", dit-il, ému devant son pupitre. Depuis, "Mayor Pete" est diplômé de Harvard, d'Oxford et parle notamment sept langues. Politico le qualifie de "météore". En un an, Pete Buttigieg est en effet passé de maire de la quatrième ville de l'Indiana à candidat sérieux pour la présidentielle.

À LIRE AUSSI - États-Unis : le parti démocrate dévoile un programme ambitieux sur les sujets LGBT+

Pendant la campagne, son époux l'a régulièrement rejoint sur scène. Mais à la veille du "Super Tuesday", le candidat à la primaire démocrate a renoncé à la présidentielle. Il avait appelé à voter pour Joe Biden. "Je ne peux m'empêcher de penser à un ado de 17 ans qui nous regarde peut-être. Quelqu'un qui se demande quelle est sa place dans le monde, ou même dans sa propre famille. Et je pense au message que l'annonce d'aujourd'hui lui envoie."

Richard Grenell, qui a été le directeur par intérim du renseignement de Trump, n’était pas ministre et n’avait eu besoin d’être confirmé par le Sénat.

Un gouvernement de "premières"

Mercredi, depuis le Delaware, Joe Biden s'est félicité de la formation d'un gouvernement de "premières". Le président qui succèdera à Donald Trump le 20 janvier a souligné que Bill Clinton a placé Madeleine Albright, la première femme à la tête de la diplomatie américaine. Après lui, Barack Obama a installé Eric Holder, le premier Afro-Américain, à la tête du ministère de la Justice. Le 20 janvier, si le Sénat confirme la série de nominations, Kamala Harris deviendra la première vice-présidente. Lloyd Austin deviendra le premier Afro-Américain à la tête du Pentagone. Janet Yellen  dirigera également le ministère des finances.

À LIRE AUSSI : Primaires américaines, si Joe Biden est élu, il prendra Pete Buttigieg dans son administration

"Par rapport à toutes les précédentes, l’équipe Biden-Harris est à part grâce à toutes les premières qu’elle représente", a déclaré le président élu. "Notre équipe n’est pas seulement celle d’une première, ou de deux, mais de huit", s'il est félicité. Pete Buttigieg est particulièrement apprécié de Joe Biden. Pendant la campagne, le président élu l'avait même comparé à son fils, Beau, ajoutant que "c'est le plus beau compliment que je puisse faire à un homme ou à une femme".

Une administration qui reflète la diversité

"Avec la nomination historique de Pete Buttigieg, Joe Biden et Kamala Harris tiennent leur promesse et avancent significativement pour mettre en place une administration qui reflète mieux la diversité de notre nation, a déclaré Alphonso David, le président de l'ONG Humain Rights Campaign. Nous devons et allons continuer à s'assurer que des personnes LGBT+ seront nommées à tous les niveaux du gouvernement. Ces nominations doivent refléter la diversité de notre communauté, y compris les personnes LGBT+ de couleurs, les personnes trans et non-binaires".

À LIRE AUSSI - Un petit garçon demande à Pete Buttigieg de l’aider à faire son coming out

Malgré ces louanges, deux communautés de personnes noires ont alerté sur le manque d'intérêt de Buttigieg pour les minorités de couleurs. "Faire une faveur politique à Pete Buttigieg qui a soutenu la campagne de Biden ne doit pas se faire au détriment des communautés noires", a exprimé Jorden Giger, dirigeant de Black Lives Matter dans l'Indiana. "Il a terriblement bâclé le travail pour cette communauté, dans mon district en particulier. Des lignes de bus ont été fermées dans l'un des quartiers les plus pauvres de ce pays", regrette Davis Jr, un membre du conseil municipal, cité par Politico.

 

Crédit photo : Flickr


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail