Ce pêcheur torse nu sur France 2 a mis le feu à Twitter

Tomy, un pêcheur de Saint-Malo, est devenu l'homme idéal de tout Twitter après un reportage de France 2 où il apparaît torse nu.

Avec Noël, les journaux télévisés ont ressorti leurs marronniers annuels. Tout y passe : de la fabrication des chocolats à la recette du ragoût de cochon antillais. Des reportages qu'on oublie souvent rapidement, à peine passé au reportage suivant. Mais cette année, ce sujet sur la pêche aux coquillages raisonnée, diffusé ce 19 décembre dans le 13h15 de France 2, risque de marquer les esprits.

On y croise Tomy, pêcheur de coquilles Saint-Jacques au large de Saint-Malo. Il est huit heures du matin selon le journaliste et Tomy tire un chariot rempli de coquillages… torse nu, par huit degrés Celsius. "Ah oui, mais les bras dans l'eau jusqu'aux épaules, on n'a pas trop le choix", répond le pêcheur. S'il milite pour une pêche des coquilles Saint-Jacques artisanale, c'est-à-dire à la main, bouteille d'oxygène sur le dos, ce n'est pas son explication de la pêche à la drague – très néfaste écologiquement – qui a fait réagir les internautes.

"Tomy, épouse-moi"

Les réactions de la part du Gay Twitter et des femmes hétéros ont été très nombreuses. "Tomy, épouse-moi !", réagit un internaute. "Tomy, il peut venir me pêcher à la main aussi", répond un autre sous la vidéo. Son corps athlétique, sa belle gueule et sa fine moustache ont rapidement fait de Tomy "le pêcheur que tout le monde veut pécho". Et l'ont propulsé dans les tendances du réseau social à l'oiseau bleu. 

Il semblerait que malgré elle, France 2 a trouvé un ambassadeur de choix pour la pêche raisonnée. Comme le dit cet internaute, "Tomy, t'as fait plus pour la pêche française en trois minutes que l'Union Européenne en 60 ans. J'ai toute ma TL prise de passion pour la coquille Saint-Jacques". Pour réveiller les consciences écologiques, il faut évidemment mouiller le maillot, mais apparemment, il faut aussi parfois… l'enlever.

Crédit photo : France 2


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail