facebook

Privés de perspectives et d’entourage : après un an de pandémie, les jeunes LGBT+ à bout de souffle

Depuis le début des mesures sanitaires pour endiguer le Covid-19, les jeunes souffrent. Lorsqu'ils sont LGBT+ ces nouveaux adultes sont d'autant plus touchés par la précarité. Et les solutions du gouvernement semblent bien insuffisantes pour y faire face.

"Au début de la pandémie, j'avais le sentiment que c'était un peu les vacances. J'étais à la maison, j'avais du temps pour moi. Maintenant, c'est devenu l'enfer : je tourne en rond. Mes parents ne comprennent pas que je ne supporte pas de perdre les meilleures années de ma vie. Et les souvenirs que je ne me fais pas maintenant, je ne me les ferai jamais à un autre moment. Au lieu de ça, je dors, j'étudie, je m'ennuie", regrette Miléna à 21 ans....


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail