Abo

koh-lantaPourquoi Vincent de Koh-Lanta est la représentation gay dont la France a besoin en 2021

Par Florian Ques le 29/04/2021
koh-lanta

Le candidat ouvertement gay de cette saison 2021 de Koh Lanta a conquis les internautes avec ses répliques cultes et son côté droit dans ses bottes. En prime-time sur TF1, Vincent incarne ainsi une représentation que la télévision hexagonale devrait davantage offrir à l'avenir.

"I don't want this" : en une seule phrase choc prononcée en anglais avec un accent impeccable, Vincent a suscité l'hilarité générale. Et, dans le même temps, charmé une grande partie des internautes ainsi que des fidèles du show de TF1. A la suite du prime de Koh-Lanta diffusé le 23 avril dernier, le candidat parisien est devenue la nouvelle coqueluche du tout-Twitter. Sa droiture inébranlable et son amabilité lui ont valu les compliments de nombreuses personnes sur le réseau social. Et il y a vraiment de quoi se réjouir !

"Un challenge de taille"

Parce que Vincent est ouvertement gay. Bien qu'il ne le mentionne pas dans son portrait ou encore dans des scènes gardées au montage, l'analyse financier de 28 ans ne cache pas son homosexualité. Plus encore, il est perçu comme efféminé. Un fait dont il a conscience et c'est justement en participant à cette édition 2021 de l'émission de survie qu'il voulait casser une certaine stigmatisation dont il a été victime. "Je suis une personne assez maniérée, confiait-il à TÊTU juste avant le lancement de cette vingt-deuxième saison sur TF1, "Les armes secrètes". J'ai toujours été un peu à l'écart au collège et au lycée. J'ai eu beaucoup d'insultes. Faire Koh-Lanta, c'est prouver aux gens qu'ils ont eu tort et que c'est un challenge de taille que je suis prêt à relever".

S'il n'est pas le meilleur compétiteur ou le plus débrouillard sur le camp, Vincent s'est vite distingué de par son optimisme naturel et sa bonne volonté. Comme quand, au début de l'aventure, il a maintes fois essayé d'allumer un feu, cumulant les tentatives infructueuses. Mais là n'est pas la question : ce qu'il faut retenir, c'est qu'il n'a jamais cessé de persévérer. Il a aussi fait preuve de compassion dès le début des épreuves, notamment après qu'Élodie a fait une chute douloureuse sur son entrejambe. Un temps surpris – son cri aigu lui avait valu, sans grand étonnement, des moqueries homophobes sur les réseaux sociaux –, le jeune candidat s'est vite ressaisi pour demander l'autorisation d'aider sa coéquipière en difficulté.

À LIRE AUSSI : À la rencontre de Vincent et Laetitia, les candidats queers de « Koh-Lanta : Les armes secrètes »

Plus discret au fil des épisodes suivants malgré quelques expressions faciales toujours désopilantes lors des conseils, Vincent est revenu en force sur le devant de la scène avec le moment de la réunification. Il est alors choisi par l'équipe adverse pour représenter les Jaunes pour la rencontre des ambassadeurs. Déterminé à ne pas faire éliminer quelqu'un de sa propre famille, il parvient à ses fins. À la surprise de certains de ses compagnons de galère, qui pensaient qu'il allait céder face à la pression des Rouges.

Le rôle clef de Vincent

Mais tout s'est réellement joué lors du prime du 23 avril. Comprenant qu'ils risquent de ne plus être en supériorité numérique, les ex-Jaunes – dont Vincent fait partie – mettent au point une stratégie : il faut éliminer Laure et casser le binôme qu'elle forme avec Maxine. Sauf que, pour Vincent, cette piste n'est pas envisageable. Lors de la réunion des ambassadeurs, c'est au fil de nombreuses négociations qu'il s'était engagé auprès des deux jeunes femmes en leur promettant de ne pas les éliminer avant d'avoir fait sauter les autres Rouges. Ajoutant, en prime, qu'il ferait au mieux pour les intégrer au sein de leur noyau existant.

C'est ainsi que naît le meilleur mème de cette édition 2021 de Koh-Lanta. Face à l'insistance de ces camarades anciennement Jaunes, Vincent partage son mécontentement en lâchant son mémorable "I don't want this" ("je ne veux pas de ça" en anglais) face caméra. Il leur tient tête et campe sur ses positions, préférant rester fidèle à ses valeurs et se voir éliminé que de trahir sa parole. Sa loyauté imperturbable lui vaut alors des menaces, de la part de Shanice mais aussi de Thomas qui a la mémoire courte. Vincent lui avait offert son arme secrète quelques jours plus tôt afin qu'il reste dans l'aventure.

Si ses premiers jours sur l'île ont été moqués par des internautes malveillants aux relents homophobes, Vincent a désormais rallié une grande partie des téléspectateurs et téléspectatrices de Koh-Lanta à sa cause. D'abord perçu comme fébrile ou indigne de confiance, il prouve qu'il est possible d'être un aventurier – voire l'aventurier le plus emblématique de cette saison jusqu'alors – sans être un parangon de virilité. Son côté anti-baroudeur fait son petit effet, de même que les valeurs qu'il prône consciemment ou non : la franchise, l'authenticité, l'humour et la bienveillance. Eh oui, on peut soutenir toutes ces vertus en étant gay et maniéré. Vincent est l'exemple parfait d'une représentation LGBTQI+ positive en 2021.

Crédit photos : Vincent via Instagram