10 couples gays emblématiques qui ont marqué l’histoire des séries

Des années 2000 jusqu'à aujourd'hui, ces couples gays auront touché des milliers de téléspectateurs en mal de représentation positive.

Année après année, les efforts en termes de représentation gay se font de plus en plus nombreux, à la télévision comme sur les plateformes de streaming. Alors, sans grand étonnement, le nombre de couples d'hommes est en hausse. Malgré tout, il y en a bien certains qui se démarquent des autres. Par leurs prises de bec, leurs discussions à cœur ouvert ou encore leurs parties de jambes en l'air qui donnent chaud. Quelle que soit la raison de leur popularité, TÊTU a sélectionné ces 10 couples qui ont contribué à une meilleur visibilité gay sur le petit écran. Rétrospective.

A LIRE AUSSI : Les 20 personnages de série qui ont changé nos vies 

Crédit photos : HBO / Showtime / Fox

Ian et Mickey dans "Shameless"

Ces deux-là forment possiblement le couple gay le plus dysfonctionnel de la petite lucarne. Famille homophobe oblige, Ian et Mickey se voyaient initialement pour un plan cul occasionnel en loucedé çà et là, avant que les choses ne deviennent plus sérieuses. Depuis, en dix saisons de Shameless, il y a eu des hauts… et beaucoup de bas, comme quand ils atterrissent sous les verrous ensemble et manquent de s’entre-tuer. Soucis de communication, jalousie maladive, accès de colère… Ceux que les fans ont affectueusement surnommé « Gallavich » ont beaucoup de problèmes à régler mais, mine de rien, ils persévèrent encore et encore. Respect.

Crédit photo : Showtime

Kurt et Blaine dans "Glee"

Alors non, avec du recul, Glee n’est peut-être pas la meilleure série sur laquelle Ryan Murphy a pu apposer son nom. Cela dit, grâce à elle, les États-Unis ont eu droit à des jeunes couples queers à une heure de grande écoute. Parmi lesquels Kurt et Blaine, deux férus de spectacles qui n’hésitaient pas à régler leurs discordes à coups de duos enflammés. Même si leur histoire s’est détériorée avec le départ de Kurt à New York, ils ont offert une représentation sans pareil à de nombreux adolescents, que ce soit aux US, en France ou à travers le monde.

Crédit photo : Fox

Connor et Oliver dans "How to Get Away with Murder"

Pirater des données privées, mentir aux autorités, couvrir un voire plusieurs meurtres… En six saisons de How to Get Away with Murder, il y a peu de choses qu’Oliver n’aura pas faites pour son bien-aimé Connor. Sous la houlette de la toute-puissante Annalise Keating, ces deux amoureux transis auront dû braver moult épreuves pour être ensemble – et ce, jusqu’à la fin de la série. En plus d’être un couple mixte comme on en croise trop peu à la télévision, Connor et Oliver sont une des rares représentations d’un couple sérodifférent. On se rappellera forcément de leurs ébats torrides, ce qui ne manquait pas de panache vu l’heure de diffusion de la série.

Crédit photo : ABC

Patrick et Richie dans "Looking"

Si on ne remet pas en cause le charisme de Kevin, chez TÊTU, on préfère nettement voir Patrick dans les bras de Richie. Leur rencontre fortuite dans le bus, leurs échanges nocturnes, leurs balades dans les rues de San Francisco… Alors non, leur relation n’était pas idéale, dans le sens où les deux n’étaient pas au même stade et n’attendaient peut-être pas les mêmes choses d’une relation. Une question de timing ? Peut-être. Quoi qu’il en soit, ces deux-là étaient le couple phare de Looking, qui était elle-même la série gay par excellence d’une génération post-Queer as Folk. Et il n’est jamais trop tard pour espérer qu’un revival voie le jour…

Crédit photo : HBO

Mitchell et Cameron dans "Modern Family"

Bien que les relations gays épanouies ne soient pas légion sur le petit écran, Mitchell et Cameron sont sans doute l’une des rares exceptions. Pendant plus d’une décennie, leurs querelles pas bien méchantes (et souvent désopilantes) comme leurs moments de tendresse auront montré à des tas d’hommes homosexuels qu’une vie de couple traditionnelle était possible. Un mode de vie qui n’est pas pour tout le monde, certes, mais auquel certains aspirent. Ensemble, ces deux personnages ont offert une représentation inédite d’homoparentalité, en prime-time, sur une chaîne de télé publique. Après onze saisons, Mitch et Cam ont laissé leur marque sur l’histoire… et dans nos cœurs.

Crédit photo : ABC

David et Keith dans "Six Feet Under"

On aurait tendance à l’oublier, mais Six Feet Under reste l’une des meilleures séries des années 2000.  Et l’une des raisons ayant contribué à son succès pérenne, c’est de toute évidence le couple David/Keith. L’un est un homme blanc conservateur dans le placard, l’autre est un flic noir qui s’assume. Sur le papier, tous les oppose, et pourtant. Au fil des saisons, les deux se découvrent et s’apportent beaucoup. Alors que David gagne en confiance, Keith se montre plus vulnérable. Leur histoire était tout bonnement quelque chose d’inédit lors de la diffusion du show. Ils sont des personnages complexes, mis au premier plan, qui n’ont jamais cessé de nous émouvoir.

Crédit photo : HBO

Isak et Even dans "Skam"

Confidentielle à ses débuts, Skam a atteint un pic de popularité grâce à sa troisième saison, centrée sur le couple formé par Isak et Even. Deux adolescents norvégiens qui se cherchent, deux têtes blondes qui finissent par se trouver. Non sans surmonter quelques embûches, comme le tant redouté coming out. Avant le hit scandinave de Julie Andem, il y avait eu des ados ouvertement gays, avec des intrigues qui étaient leurs. Ici, Skam place la barre encore plus haut avec un rapport à l’intime jamais vu, ainsi qu’une pureté et une candeur que l’on accole trop rarement aux personnages gays. Les équivalents d’Isak et Even dans les remakes de Skam (y compris Elliot et Lucas de Skam France) ont aussi une place spéciale dans nos cœurs.

Crédit photo : NRK

Omar et Ander dans "Élite"

Après la Norvège, destination l’Espagne. Si les couples se font et se défont à vitesse grand V dans le lycée d’Élite, il y en a bien un qui paraît (relativement) solide. Malgré de nombreux remous au fil des premières saisons de la série, Omar et Ander ont su s’en sortir plus fort à chaque fois. Bien que plutôt récent, leur couple est un grand favori des fans de la série et se retrouve souvent en tendance sur les réseaux sociaux. Bien qu’on les affectionne et qu’on leur souhaite le meilleur, il faut tout de même préciser que leur relation est parfois toxique, notamment dans la manière dont Ander traite Omar lorsque ce dernier essaie de découvrir sa propre identité.

Crédit photo : Netflix

Brian et Justin dans "Queer as Folk"

Avant Looking, les gays sériephiles avaient Queer as Folk. Bien que la version britannique originelle de la série mérite ses lauriers, son remake états-unien nous aura tout de même gâté avec Brian et Justin. D’un côté, un mec de la pub accro au sexe qui craint de s’attacher. De l’autre, un jeune étudiant passionné d’art qui ne demande qu’à connaître le grand amour. Durant cinq saisons, ces deux opposés ambulants vont s’aimer et se déchirer sans jamais s’accorder de répit. Voir ce couple évoluer ensemble et se tirer vers le haut, mine de rien, ça a fait du bien.

Crédit photo : Showtime

David et Patrick dans "Schitt's Creek"

Tout le monde ne connaît pas cet adorable couple de fiction et c’est bien dommage. Schitt’s Creek, une comédie gentiment décalée venue du Canada, se focalise sur une famille richissime se retrouvant subitement sans le sou, contrainte de vivre dans un motel plutôt miteux de la bourgade de… Schitt’s Creek, forcément. Le fils adulte de la famille, David, aura du mal à s’adapter à cette vie plus modeste. Enfin, jusqu’à sa rencontre avec Patrick, avec qui il formera le couple le plus attendrissant du monde, hétéros compris. On déplore encore aujourd’hui le fait qu’aucun diffuseur français n’ait acquis les droits de la série.

Crédit photo : CBC

Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail