10 personnages queer qui ont changé les dessins-animés

La culture queer est de plus en plus montrée à la télévision. Dans les séries, certes, mais également dans les dessins-animés pour enfants. Au fil du temps, on a pu voir des héros et héroïnes s'éloigner des stéréotypes, et mettre en scène des orientations sexuelles ou des genre plus divers, et plus représentatifs de la société.

A LIRE AUSSI : 10 séries queer qui vont crever l'écran en 2019 

Désormais les studios d'animation n'éludent plus les questions aussi essentielles que l'homosexualité ou la transidentité. La présence d'un couple homoparental et interracial dans "Docteur La Peluche" sur Disney Channel ou encore le mariage entre Mr Ratburn et son compagnon dans "Arthur", en sont les exemples parfaits. Petit tour des personnages LGBTQ+ dans les programmes jeunesse.

Princesse Chewing-Gum et Marceline - "Adventure Time"

Après 10 saisons, la série « Adventure Time » a pris fin en septembre 2018. Comme grand final, les personnages de la vampire Marceline et de Princesse Chewing-Gum s’embrassent. Une scène qui n’a pas vraiment surpris les fans de la série mais qui les a particulièrement ravi. Comme le créateur de la série, Pendleton Ward l’expliquait, les deux personnages étaient déjà sortis ensemble par le passé.

Cartoon Network

Sailor Neptune et Sailor Uranus - "Sailor Moon"

« Sailor Moon » est l’un des dessins-animés les plus appréciés des années 90. Il est également connu pour être l’un des premiers à intégrer des personnages queer. Deux d’entres elles forment, d’ailleurs, le supercouple de la série : Sailor Neptune et Sailor Uranus. Naoko Takeuchi, la créatrice de la série, avait déclaré avoir créé les deux personnages en tant que couple. Cependant, lorsque le dessin-animé est apparu sur les télévisions américaines, les deux personnages sont passées d’amantes à cousines. Un fait étrange lorsque l’on voit à quel points les deux flirtent ouvertement.

vizmedia

Roger - "American Dad"

Le personnage de Roger, est sûrement l’un des personnages clé du succès de la série « American Dad ». Le genre et la sexualité de l’alien sont pourtant difficiles à définir. Dans plusieurs épisodes de la série, on peut croire qu’il peut être gay au travers de ses nombreux déguisements, ses conquêtes, attitudes et références. Néanmoins, son genre (bien que beaucoup pensent que c’est un garçon), soulève pas mal de questions au travers des épisodes. Par exemple, Roger est enceinte dans l’épisode 6 de la saison 14 !

Capture d'écran/YouTube

Korra - "La légende de Korra"

Après « Avatar : Le dernier maître de l’air », le spin-off « La légende de Korra » révolutionne les codes des héroïnes de dessins-animés avec une thématique féministe en la personne du personnage principal, Korra. Athlétique, forte tête, vêtements amples, butée et colérique, le personnage n’est clairement pas associée à la féminité des autres filles de dessins-animés.

Mais dans l’épisode final, Korra et Asami (rivale puis amie, puis amante) sont montrées main dans la main avant d’entrer dans le monde des esprits. Bryan Konietzko a d’ailleurs réalisé un artwork des deux jeunes filles, édité à 100 exemplaires afin de soutenir un numéro d’urgence de prévention du suicide chez les membres de la communauté LGBT.

Dailymars.net

Ernest et Bart - "1, rue Sésame"

Longtemps, les fans de « 1, rue Sésame » se sont demandés si les deux marionnettes Ernest et Bart étaient gay. Pendant plusieurs années, la questions a été éludée. Les créateurs présentaient les deux marionnettes comme « meilleurs amis ». Néanmoins, en septembre 2018, Mark Saltzman, l’un des scénaristes de la série, a confirmé l’homosexualité des personnages.

« J’ai toujours senti que (…), quand j’écrivais Bart et Ernest, ils l’étaient », avait-il déclaré au site LGBT Queerty. Cependant, les propos ont ensuite été démentis par Sésame Workshop, l’organisation qui a créé le programme. « Même s’ils sont identifiés comme des personnages masculins et possèdent plusieurs caractéristiques humaines (comme la plupart des marionnettes de « 1 rue Sésame »), ils restent des marionnettes et n’ont pas d’orientation sexuelle », ont-ils raconté en 2018 dans un communiqué publié sur leur compte Twitter

lemediaplus.com

Nigel Ratburn - "Arthur"

Arthur est un oryctérope à lunettes, star du dessin-animé éponyme adapté des livres « Les Aventures d’Arthur » de Marc Brown. Dans le premier épisode de la saison 22, « Mr Ratburn & the special someone », les personnages assistent au mariage de Mr Ratburn, le professeur de Arthur.

Tous pensent d’abord qu’une femme est l’heureuse élue avant de découvrir qu’il s’agit de la soeur de Ratburn. Venue la cérémonie, c’est un homme qui est au bras du professeur. Dans la suite de l’épisode, l’homosexualité de Mr Ratburn n’est absolument pas discutée. Une séquence importante qui montre aux enfants la normalité d’un mariage entre deux hommes.

Capture d'écran/YouTube

Candy - "Les Zinzins de l'Espace"

Candy, l’alien vert du fameux groupes des « Zinzins de l’espace » est un personnage ouvertement homosexuel (l’un des premiers à l’être dans un dessin-animé non-américain), attiré par les autres personnages masculins de la série. Et ça ne l’empêche pas d’être au coeur de ce groupe d’extraterrestres. Plutôt malicieux, c’est notamment grâce à lui que les problèmes avec les humains, dans chaque épisode, sont résolus. Une théorie raconte que sa planète d’origine se situerait entre Mars et Vénus, ce qui expliquerait qu’on puisse le mégenrer par moments.

Youtube

Couple de mères - "Docteur La Peluche"

Docteur La Peluche est l’une des séries préférées des tout petits. Créée en 2012, le public avait salué le fait de mettre à l’honneur une jeune héroïne afro-américaine dont la maman est médecin. Disney, qui n’a pas l’habitude de se « risquer » dans les polémiques concernant ses personnages, avait alors été salué. Dans son dernier épisode, la série laisse apparaître un couple de  femmes, permettant aux enfants de comprendre qu’il n’y a rien d’anormal dans cette situation

Capture d'écran/YouTube

Waylon Smithers - "Les Simpson"

C’est après plus de 500 épisodes à assister Mr Burns, le grand patron de la centrale nucléaire, que Smithers, son loyal assistant, a enfin déclaré sa flamme à son boss. Depuis les débuts de la série « Les Simpson », les fantasmes inavoués de Waylon Smithers sur Mr Burns font office de running-gag. Au bout de 27 ans, il a fait enfin son coming-out dans le dernier épisode de la 27e saison. Dans une interview accordée au New York Post, le scénariste Rob Lazebnik, a indiqué qu’il s’agissait d’un « épisode très particulier » pour lui car il l’avait écrit pour son fils gay. « Quel meilleur moyen y a t-il pour dire à mon fils que je l’aime que d’écrire un épisode à ce sujet ? », avait-il confié.

The Simpsons/FOX

Tinky Winky - "Télétubbies"

Depuis sa date de diffusion (entre 1998 et 2008 sur PBS aux États-Unis), les Télétubbies ont fait couler beaucoup d’encre. Ces petits êtres rondouillards qui s’ébrouent dans une campagne typée britannique, ont fait la joie de toute une génération. Mais certains ont trouvé que quelque chose clochait chez Tinky Winky, le chef violet du gang. C’était le cas de l’américain, Jerry Falwell, activiste et télévangéliste ultra conservateur qui a jugé le personnage de « gay » de par sa couleur violette, son antenne en forme de triangle et le sac à main rouge qu’il porte. Des accusations qui ont eu un impact médiatique conséquent ce qui a permis à la communauté gay de s’approprier le personnage au fil des années.

Le quotidien The Independant parlait d’un personnage de « facétieux, camp, toujours affublé d’un sac à main » ; The Guardian qualifiait Tinky Winky d’« icône gay » qui se « dandine ». Michael Musto, grand chroniqueur gay, avait déclaré pour Entertainment Weekly,  (ne plaisantant qu’à moitié) que « non seulement il nous montre qu’être gay, c’est OK, mais il nous montre aussi qu’il est important de choisir les bons accessoires ».

BBC

Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail