DIAPORAMA. « Lusted Men », l’exposition collaborative qui veut (re)définir l’érotisme masculin

Dans le cadre du festival PhotoSaintGermain, le collectif Lusted Men investit un local du 7ème arrondissement parisien le temps d'une expo éphémère et ambitieuse, où la forme masculine se voit mise à l'honneur de bien des manières.

Qu'est-ce que l'érotisme et comment se conjugue-t-il au masculin ? Voilà bien deux questions que pose Lusted Men, une exposition temporaire organisée par le collectif du même nom. De juillet à décembre 2019, près d'un millier de photos – aussi bien soumises par des professionnel·le·s que des amateurs·trices – ont été recensées. Tantôt suggestives, tantôt frontales, elles apportent leur propre définition de l'érotisme. "On est parties du constat qu'on ne voyait pas d'images érotiques d'hommes ou alors seulement des choses très stéréotypées comme Les Dieux du stade", explique Laura Lafon.

Chacun sa perception

À l'initiative du projet avec ses consœurs, celle-ci assure que la démarche derrière Lusted Men est émancipatrice à bien des égards. "C'est une collecte ouverte à tout le monde et c'était important pour nous de décloisonner et de se dire que l'orientation sexuelle du modèle comme du photographe n'a pas d'importance, avance-t-elle. On s'en fiche puisque l'idée, c'est de pouvoir parler d'érotisme, de pouvoir aller dans d'autres regards et de s'éloigner de la norme". En résulte une archive photographique dense des plus éclectiques, où les images de corps masculins se suivent mais ne se ressemblent pas.

Situé en plein cœur de Paris, l'espace temporairement investi par l'exposition mise aussi sur un format à l'ancienne. Au lieu d'un affichage classique à la manière d'une galerie, les 220 photos sélectionnées de Lusted Men sont projetées sur un mur blanc à l'aide de diapositives. On y aperçoit des pénis turgescents, des fessiers bombés, des regards qui en disent long. L'intérêt de ce projet collaboratif, c'est de cerner les multiples façons dont les individus s'approprient la notion d'érotisme et l'appliquent sur un homme. Par ailleurs, chaque contribution est accompagnée d'un écrit afin d'éclairer l'intention derrière la photo.

Faire bouger les mentalités

Mais Lusted Men a également pour vocation d'éveiller les esprits, et il semblerait que ça fonctionne déjà. "Les hommes, notamment hétéros, ont une sorte de non-conscientisation de leur corps qui est vraiment flagrante, souligne Laura Lafon. Pendant l'exposition par exemple, un mec dans la trentaine, hétéro, nous a fait une sacrée remarque : 'à voir votre expo, je me rends compte que je n'ai jamais regardé mes fesses'. C'est vrai que ça relève davantage du féminin, mais c'était intéressant d'entendre cette réflexion".

Bien que cette exposition ne dure que jusqu'au 23 janvier prochain, Lusted Men est un projet au long cours, que ses fondatrices espèrent soutenir encore longtemps afin d'analyser d'éventuelles évolutions. À cet effet, la collecte de photos est toujours ouverte pour les plus créatifs·tives d'entre vous. En attendant, l'exposition peut être visitée du mercredi au dimanche au 8 rue Perronet à Paris. Plus d'infos par ici.

Crédit photo : Lusted Men / Agathe Salem

Crédit photo : Lusted Men / Clara DeWeese

Crédit photo : Lusted Men / Luc Masson Todeschini

Crédit photo : Lusted Men / Marie Rouge

Crédit photo : Lusted Men / Maxime Antony

Crédit photo : Lusted Men / Michael Savage

Crédit photo : Lusted Men / Yasmine Hatimi

Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail