Aujourd'hui, Freddie Mercury aurait eu 70 ans
Culture

Aujourd'hui, Freddie Mercury aurait eu 70 ans


Le 5 septembre 1946 naissait Farrokh Bulsara, mais tout le monde se souvient de lui comme de l’inoubliable Freddie Mercury, le leadeur du groupe Queen.

C’est au lendemain de la Seconde Guerre mondiale que naquit l’une des plus grandes star de la chanson. Nous sommes le 5 septembre 1946 et Farrokh Bulsara, fils d’un fonctionnaire du bureau colonial britannique, voit le jour à Stone Town, dans le protectorat britannique du Zanzibar qui deviendra plus tard la Tanzanie. Ce n’est qu’à la fin des années 1950 que tout le monde commence à l’appeler Freddie, quand le jeune garçon joue du piano pour un groupe de rock : The Hectics. Il n’est alors que collégien et a fait toute sa scolarité en Inde, où il vit chez sa grand-mère maternelle depuis ses 7 ans. Mais dix ans plus tard, lui et ses parents quittent le Commonwealth pour le Royaume-Uni. Là-bas, Freddie Bulsara découvre les légendes du rock, de Jimmy Hendrix à Elvis Presley en passant par les Beatles. En 1970, le chanteur du groupe Smile et ami de longue date lui propose de le remplacer au chant; ce-dernier accepte. Il renomme la formation Queen – qui signifie à la fois « reine » mais aussi « gay » dans l’argot britannique – et prend pour nom de scène Freddie Mercury en référence au label américain qui les produit : Mercury Records.

« I’m as gay as a daffodil, my dear ! »

En 1974, il répond à un journaliste du magazine New Musical Express qu’il « aussi gay qu’une jonquille, très cher. » Plaisanterie ou coming-out, ce discours n’empêche pas le groupe d’enchaîner les tubes, à commencer par l’album opéra-rock A Night at the Opera en 1975 où figurent les brillants « Death On Two Legs », « Bohemian Rhapsody » et « God Save The Queen », puis les titres « We Will Rock You » et « We Are The Champions » en 1977, « Don’t Stop Me Know » en 1978, “Another One Bites the Dust” en 1979…

A cette époque, tous les membres de Queen adoptent le look rock de l’époque : cheveux longs et ongles vernis noirs. Mais au début des années 1980, Freddie Mercury coupe sa toison et se laisse pousser la moustache, pour devenir l’icône dont tout le monde se souvient. La décennie accueille de nouvelles chansons à succès : « Under Pressure » en 1982, « I Want To Break Free » en 1984, puis des années plus tard, le tragique « The Show Must Go On » en 1991. Tiré de l’album Innuendo, le titre est la dernière chanson du groupe diffusée du vivant de Freddie Mercury qui, malade du sida et très affaibli, informe le public de sa séropositivité le 23 novembre 1991 ; il décède le lendemain des suites d’une broncho-pneumonie, à l’âge de 45 ans.

Au panthéon des stars

Aujourd’hui, le musicien aurait soufflé ses 70 bougies, mais son empreinte reste vive, tant sur la scène musicale qu’humaine. En affirmant haut et fort son homosexualité tout en restant pudique sur sa vie privée, Freddie Mercury incarne l’une des figures LGBT du XXème siècle. Son oeuvre a également permis de bouleverser les frontières du genre, tant par ses costumes de scène que par l’incroyable clip d' »I Want To Break Free ». Cette année, le magazine américain LA Weekly l’a élu meilleur chanteur de tous les temps. En 2007, la BBC sacrait Queen meilleur groupe britannique de tous les temps.

Toujours aujourd’hui, son corps se dresse depuis les bords du lac Léman à Montreux en Suisse, sous la forme d’une statue de bronze.

Freddie Mercury Queen

Pour en savoir plus :






Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

ads