5 bonnes raisons de (re)visiter Londres en 2017
Destinations

5 bonnes raisons de (re)visiter Londres en 2017


Tout ou presque a déjà été dit sur Londres tant la capitale britannique est attractive. Cependant, il reste peut-être quelques coins insolites à vous faire découvrir en 2017.

Londres est probablement l’une des capitales les plus palpitantes au monde. En effet, peu de villes peuvent se targuer d’avoir un tel pouvoir d’attraction et un tel rayonnement à l’international.  C’est le propre des villes qui, de par leurs activités culturelles, médiatiques, économiques et politiques, transcendent les frontières pour devenir ville planétaire. On peut ici citer New York, Tokyo et Paris. De fait, il n’y a rien d’étonnant à ce que Londres soit si foisonnante et fascinante. Il s’y passe toujours quelque chose et on y trouve tout ce que l’on souhaite. Justement, comment conter Londres autrement que par ses mythiques théâtres, musées et salles de concert, maintes et maintes fois évoqués ? Peut-être en dénichant quelques endroits méconnus et insolites…

Londres 2017 5 bonnes raisons coins insolites

Old Spitalfields Market

Le vieux marché de Spitalfields est situé à deux pas de Liverpool Street et de Brick Lane. Pas étonnant me direz-vous, quand on sait que Brick Lane est le paradis des fouineurs en tout genre. Son marché du dimanche est l’un des plus réputé de la capitale britannique a tel point qu’aujourd’hui il détrône le célèbre marché de Camden. Le marché de Spitafields a certes été rénové il y a quelques années – perdant un peu de son authenticité – mais il n’en demeure pas moins une référence dans le pays voire en Europe. Sis au même endroit depuis 1600, l’ossature actuelle date de l’époque victorienne (1876). On y trouve un éventail impressionnant d’œuvres d’art, d’articles de mode, de cadeaux et d’antiquités. Plusieurs restaurants jalonnent le parcours. Sinon, direction Brick Lane pour déguster la meilleure cuisine indienne de la capitale.

Londres 2017 5 bonnes raisons coins insolites

Hyde Park Pet Cemetery

Nombreux sont les cimetières remarquables à Londres pour qui aime les visites insolites si ce n’est underground (cimetière, underground… vous suivez ?). Cependant, l’un d’entre eux a particulièrement retenu notre attention, à tel point il est original et mignon tout plein. J’ai nommé le Hyde Park Pet Cemetery, un cimetière pour animaux de compagnie situé dans le royal Hyde Park. Tout débuta en 1881 lorsque le gardien, Mr Winbridge, commença à enterrer – dans le jardin de sa loge attenante au parc – les animaux de compagnie de promeneurs réguliers, qui habitaient le plus souvent dans les alentours. On découvre que malgré l’état de délabrement avancé de certaines pierres tombales, ce sont toujours les mêmes épitaphes qui viennent honorer les pauvres bêtes, rappelant l’amour que leur portaient leurs maîtres atterrés. Le cimetière a été fermé en 1903 mais il est possible de le visiter pour découvrir cet émouvant vestige du passé.

Londres 2017 5 bonnes raisons coins insolites

Richmond Park

Moins connu que Hyde Park et Regent’s Park, c’est pourtant le plus grand parc de Londres. Créé en 1634, Richmond Park est aujourd’hui une réserve naturelle (bien que les voitures puissent y pénétrer, cherchez l’erreur…). Situé à environ 15 km du centre de Londres, on peut s’y rendre aisément depuis la gare de Waterloo. C’est l’endroit idéal pour une excursion hors du tumulte de la ville. Le parc est gigantesque (plus ou moins la superficie du bois de Boulogne). De nombreux chemins permettent de le sillonner à pied. Sinon, vous pouvez opter pour un vélo. Faire le tour par la route principale (12 km) vous prendra environ 20 minutes. Enfin, vous tomberez régulièrement nez à nez avec des cerfs et des biches, omniprésents dans le parc, ajoutant une touche « sauvage » à l’ensemble verdoyant.

Londres 2017 5 bonnes raisons coins insolites

Brixton Village

Situé dans le sud de Londres, Brixton est l’un des quartiers les plus en vue et les plus cosmopolites de Londres. Tous les drapeaux qui y flottent sont là pour le prouver. En outre, il a le mérite de se trouver dans le sud, souvent délaissé des guides et des touristes. Facile d’accès depuis le centre – au bout de la Victoria Line -, il n’est cependant pas aisé de trouver le Brixton Village lors d’une première visite. Aidez-vous d’une appli si vous avez la 3G à l’étranger ou d’une bonne vieille carte pour vous orienter. On y entre par la porte d’une espèce de grand hangar, et là, on découvre un village dans la ville. Tous les londoniens branchouilles y accourent le samedi pour bruncher dans l’un des innombrables restaurants. Mille et une cuisines y sont représentées : jamaïcaine (les racines du quartier), britannique, indienne, japonaise, thaïlandaise, italienne, française… C’est un endroit idéal pour déjeuner, dîner ou simplement prendre un verre. Quelques boutiques vintage feront également le bonheur des chineurs.

Londres 2017 5 bonnes raisons coins insolites

Vauxhall

Encore un quartier situé au sud de Londres. Autant Soho attire une clientèle LGBT jeune et branchée, autant Vauxhall mixe davantage les tendances et les âges. C’est un quartier plus alternatif pour faire la fête et un haut lieu de la culture et du militantisme gay londonien. On ne compte plus les bars et clubs, notamment à destination de la communauté LGBT (Eagle London, Fire, Protocol…). Mais s’il ne devait y avoir qu’un lieu à visiter, il faudrait sans hésiter se rendre à la Royal Vauxhall Tavern (RVT). C’est le plus vieux bar gay de Londres, qui a fêté ses 150 ans en 2013. Il renferme tout un pan de l’histoire LGBT de la capitale britannique, des premiers shows de drag-queens à la venue de la princesse Diana. En effet, à la fin des années 80, Freddy Mercury et les comédiens Cleo Rocos et Kenny Everett ont travesti la princesse de Galles en homme pour qu’elle puisse entrer incognito dans ce haut lieu de la nuit gay. Mais où sont les photos ?

ads