Abo

Nos villes queersMarseille, le bon coin queer au soleil

Par Tom Umbdenstock le 23/02/2022
La vie gay à Marseille est vivace

Marseille, ce n'est pas qu'une météo ou l'OM. Dans les rues du Panier, le bruit court : la ville attire de plus en plus de personnes LGBTQI+. La nouvelle équipe municipale multiplie les initiatives tandis que le monde de la nuit se fait de plus en plus queer.

Au-dessus d’une plage de rochers lisses située au sud de Marseille, entre les Goudes et la Pointe- Rouge, une dense verdure camoufle quelques hommes solitaires avançant, le pas lent, à la recherche d’un regard complice, et plus si affinités. L’odeur estivale des pins et des corbeilles d’argent accompagne l’été indien. La plupart des touristes ont quitté la région et, comme à la mi-octobre la tiédeur se maintient encore à cette latitude, les habitués commencent à se réapproprier la plage du Mont-Rose. Ambiance “Inconnu du lac” au coucher du soleil.

À lire aussi : Avoir eu 20 ans dans les années 2000 : les tchats en ligne, Britney, les mariés de Bègles

Dans ce lieu gay mythique, on croise un familier, qui ne déclinera pas son nom. “Il y a quelques années encore, à cet endroit, je pestais de voir toujours les mêmes têtes”, se souvient le quinquagénaire. Assis sur une pierre, un peu plus haut, Danny*, 46 ans – dont vingt-quatre passés dans la cité phocéenne –, est en compagnie d’un homme qui lui pose tendrement la main sur le cou. Ce dernier a constaté ces derniers temps pas mal de nouveaux visages : “Des garçons que je croise ici me disent qu’ils viennent d’arriver et qu’ils cherchent un logement à Marseille.” Dans la ville, nombre d’habitants remarquent que les Parisiens et autres citadins venus du nord sont de plus en plus nombreux à s’installer. Parmi eux, une population LGBTQI+ en quête d’un nouvel eldorado. “Ça fera plus de garçons”, se réjouit Danny....