Le tourisme LGBT : entre développement économique et marche vers l'égalité
Destinations

Le tourisme LGBT : entre développement économique et marche vers l'égalité


L’Organisation mondiale du tourisme et l’International Gay and Lesbian Travel Association ont récemment publié le second rapport mondial sur le tourisme LGBT. L’occasion de faire le point sur les tendances et les recommandations vis-à-vis d’un segment de marché au fort potentiel économique et social.

L’Organisation mondiale du tourisme (OMT), institution spécialisée des Nations Unies, et l’International Gay and Lesbian Travel Association (ILGTA), visant à promouvoir le tourisme LGBT au niveau mondial, ont publié le second rapport mondial sur le tourisme LGBT lors de la conférence annuelle organisée par cette dernière.

Développement économique

Lors de cette convention, les quelques 500 participants (hôteliers, compagnies aériennes, agences de voyage, offices de tourisme…) ont reçu une copie du rapport et ont été accueilli par un message vidéo du président de l’OMT, Taleb Rifai, soulignant l’importance de ce marché de niche au niveau mondial : « Le tourisme LGBT est un puissant levier de développement économique. Il apporte également une reconnaissance aux communautés LGBT ainsi qu’une juste réputation de tolérance, d’inclusion et de diversité aux destinations du secteur, a-t-il déclaré, s’engager pour le tourisme LGBT est une immense opportunité pour sensibiliser les gens et lutter contre toute forme de discrimination dans notre secteur, dans notre société et dans notre monde. »

Un signe de progrès

Les auteurs de ce rapport se sont intéressé au lien entre l’adoption de législations favorables aux personnes LGBT (mariage en tête) et la visibilisation des consommateurs LGBT, et donc des touristes issus des minorités sexuelles. Le tourisme LGBT ne peut effectivement s’épanouir que dans un cadre législatif favorable, or de nombreux pays – principalement occidentaux – ont vu leur législation évoluer ces dernières années, favorisant le développement d’un segment de marché du tourisme tourné vers les communautés LGBT. Le cadre législatif ne fait cependant pas tout et l’étude se penche également sur la vie quotidienne des personnes LGBT dans des pays n’ayant pas adopté de législations pro-LGBT. C’est notamment le cas dans certains pays d’Asie où l’homosexualité, par exemple, n’est pas réprimée et où les personnes LGBT peuvent voyager en sécurité. Les auteurs du rapport en concluent que de nombreux pays comme le Vietnam ou la Thaïlande présentent un fort potentiel de développement sur ce marché de niche.

Un segment de marché pas si différent

Le rapport soulève également les grandes tendances du tourisme LGBT. Il ressort que les touristes LGBT ont des attentes et des exigences semblables aux groupes de touristes dits traditionnels. Néanmoins, ils restent très attentifs à la qualité de l’accueil en particulier ce qui concerne le respect et la tolérance. Les auteurs suggèrent ainsi aux professionnels du tourisme de former leur personnel afin d’acquérir de bonnes pratiques voire d’avoir une équipe dédiée à ce segment de marché.

Il est d’ailleurs vivement conseillé aux professionnels du secteur de bien connaître le marché visé, notamment grâce au marketing direct, c’est-à-dire en allant à la rencontre des entreprises et des consommateurs comme lors de salons professionnels. En effet, le rapport de l’IGLTA souligne la très grande diversité du public ciblé et la nécessite d’avoir une connaissance fine des habitudes de consommation et des attentes des différents groupes inclus dans l’appellation plus large de « tourisme LGBT ». La participation à des événements comme les Marches des fiertés est également un important ressort pour mettre en lumière l’engagement d’une ville et d’une entreprise en faveur des communautés LGBT et ainsi améliorer la réputation de sa destination. Enfin, la labellisation peut aussi être une option supplémentaire pour garantir aux personnes LGBT qu’elles seront reçues dans des conditions optimales lors de leur séjour.

Pour conclure, l’un des auteurs du rapport, Peter Jordan, veut croire en la capacité de ce second rapport global sur le tourisme LGBT d’inspirer les politiques en la matière sur le long terme :

Nous espérons que ce rapport sera utile pour les prochaines années à venir. Une fois que le marché LGBT deviendra plus mature et que nous cernerons mieux les caractéristiques des marchés émergents, je suis persuadé que le temps sera venu pour publié un troisième rapport.

ads