Dream Daddy, le jeu de drague gay qui fait le buzz
Actualité

Dream Daddy, le jeu de drague gay qui fait le buzz


L’un des jeux les plus téléchargés du moment parle de drague gay entre papas. Et non, vous n’avez pas mal lu. On vous parle du phénomène Dream Daddy.

Vous incarnez un père veuf qui vient d’emménager avec sa fille Amanda dans une nouvelle maison et vous devez trouver l’amour de votre vie. Voilà le scénario de l’un des jeux les plus populaires du moment, Dream Daddy. Sorti le 20 juillet sur Steam, une plateforme de téléchargement davantage connue pour des jeux de science fiction et d’action, Dream Daddy a déjà séduit plus de 127.000 joueurs en seulement quelques jours. Ce week-end, il était même l’un des jeux les plus vendus du site d’après Forbes. C’est un record pour ce type de jeu de niche. Comment l’expliquer ?

Qu’est ce que c’est ?

Dream Daddy est un jeu de type visual novel (roman visuel en français) qui peut être terminé assez rapidement mais qui offre plusieurs scénarios possibles, ce qui encourage à faire plusieurs parties. Les visual novels se jouent généralement seul, et ceux centrés sur la drague sont extrêmement populaires au Japon depuis plusieurs années. Ces histoires d’amour, initialement tournées autour d’une fille et de ses nombreux prétendants, ont depuis largement évolué : on trouve des histoires entre humains et vampires, des remakes de contes de fées, des mélange horreur/romance, et même des jeux parodiques comme Hatoful Boyfriend où le joueur doit draguer… des pigeons.

Normal que parmi tous ces jeux se trouve également une simulation de drague yaoi, un terme japonais qui désigne une histoire d’amour entre hommes. À noter que ces yaoi sont immensément populaires au Japon auprès des jeunes filles, davantage encore qu’auprès des hommes gays. Le public visé par Dream Daddy est donc surtout féminin et âgé de 18-25 ans.

Pourquoi ça plaît ?

Interrogé sur le sujet par Numerama, le journaliste Aymeric Parthonnaud y voit un sujet de société actuel : l’homoparentalité, « une thématique jamais évoquée mais qui fait rêver les co-papas qui sommeillent chez les gays et les futures mamans. Et alors s’il y a deux papas ensemble : combo ! »

En l’occurrence, le jeu propose de choisir l’un des sept dream daddies – soit des pères de rêve – pour sauver la vie amoureuse du protagoniste. Soit un potentiel de fantasme incroyable. Surtout que l’équipe de production a fait la part belle à la diversité, hélas si souvent absente des représentations de la communauté LGBT : vous côtoierez notamment un bear, un homme asiatique, deux afro-américains et un trans female to male.

Et ce n’est pas tout : dans le jeu, jamais la sexualité n’est mise en question ni même parodiée. Le jeu expose l’homosexualité sous un mode de vie tout ce qu’il y a de plus classique : une grande maison avec pelouse, des enfants, un chien, des voisins accueillant et sexy en diable… Forcément, ça fait rêver.

Alors, si vous aussi vous voulez trouver votre dream daddy, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

ads