Gabriel de Koh-Lanta : pourquoi il a fait son coming-out à la télé

Koh-Lanta Gabriel coming out

Dans une interview, Gabriel de Koh-Lanta est revenu sur les raisons qui l’ont encouragé à faire son coming-out devant les caméras.

Vendredi 29 avril, l’île aux colliers fut le théâtre d’un moment d’émotion. Alors que les candidats de Koh-Lanta se confiaient les uns les autres aux sujets de leur vie familiale, Gabriel a raconté à ses coéquipiers les conflits qu’il avait avec ses parents du fait de son homosexualité, faisant par la même occasion son coming-out devant les caméras de l’émission. Une discussion dont le candidat belge s’est expliqué lors d’une interview pour VSD :

À un moment, on est fatigué et on oublie les caméras. On se sent tellement bien que quand on me pose la question, je ne me cache pas.

S’il souligne qu’il n’est "ni fier, ni peu fier de ce qu'(il est)", ce policier de quarante ans reste pudique sur sa vie privée :

Dans la vie réelle, je ne le cache à personne : dans mon univers personnel mais également dans ma vie professionnelle, auprès de mes collègues policiers. Je ne le crie pas, mais je ne le cache pas. J'ai un copain et c'est comme ça. Je ne vis pas dans un ghetto gay, je n'ai pas besoin de tout ce folklore. Je vis ma vie de mec qui aime un autre mec.

"Le fait d'être mal tous les jours (...) m'a fait réfléchir"

Un coming-out timide mais tout de même courageux dans le cadre d’une émission de téléréalité, et qui permet aussi de soulever le problème des ruptures familiales. En effet, si son coming-out médiatique semble s’être déroulé sans encombre, Gabriel avoue avoir coupé les ponts avec son père après lui avoir parlé de son homosexualité :

J'ai voulu parler de l'incompréhension des parents. Les miens étaient très stricts, ils n'ont pas compris. Ça s'est mal passé et je suis parti vivre ma vie.
(...) Le fait d'être mal tous les jours, de manquer de nourriture m'a fait réfléchir. Et je me suis dit que je passais à côté de choses essentielles. Le fait de pardonner à des personnes qui m'ont fait de la peine. Avec Pascal, on a beaucoup parlé. Et ça m'a aidé à faire ce chemin vers mon père. Je n'ai plus cette rancœur.

Néanmoins, après avoir été fustigé par les internautes pour avoir fouillé dans le sac de Pascal, un autre participant, Gabriel craint à nouveau de recevoir des "commentaires un peu cons", soulignant que "certains pensent encore que nous, les gays, nous sommes des extra-terrestres". On ne s’étonnera pas non plus de voir certains crier au coup médiatique. Fort heureusement, ce sont les messages de soutien au policier belge qui résonnent sur Twitter, comme l'a récemment souligné TF1.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail