Fierté Montréal : au cœur de la plus grande parade LGBT de la Francophonie

Fierté Montréal

La Fierté Montréal, qui s’est achevée dimanche, est devenue l’un des événements phares du Québec. TÊTU y était.

Sans-titre-3
Crédit photo : TÊTU/JLacroix

Quand on arrive à Montréal, on est tout de suite séduit par le sens de l’accueil et la spontanéité de ses habitants. « Salut, Monsieur », « Ça fait plaisir de vous avoir » et « Ça va bien ? » sont quelques unes des phrases que vous entendrez tout au long de votre séjour. Et pour ne rien vous cacher, ça fait toute la différence. On se sent un peu comme à la maison ; la langue n’y étant pas étrangère. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que les Québécois nous surnomment affectueusement « leurs cousins français ».
Sans-titre-9
Crédit photo : TÊTU/JLacroix

Vous l’aurez compris, pour nous Français, voyager au Québec, c’est un peu comme rendre visite à une famille éloignée, l’adaptation ne pose aucun problème. Ce qui n’est pas négligeable lorsque l’on vient passer ne serait-ce que quelques jours à Montréal. Et quel meilleur moment que la Fierté Montréal pour découvrir cette ville incroyable ?
Sans-titre-8
Crédit photo : TÊTU/JLacroix

La Fierté Montréal est le plus grand festival LGBT de la Francophonie, c’est dire l’effervescence qui y règne pendant une semaine. Festif et revendicateur, l’événement a de nouveau confirmé son succès en réunissant cette année plus de 500.000 personnes.
Sans-titre-23
Crédit photo : Fierté Montréal

Durant une semaine, 125 activités ont été proposées à destination des personnes LGBT mais également à leurs alliés qui désirent célébrer de concert la tolérance et l’égalité pour tous. Car c’est bien cela que cherche à devenir la Fierté Montréal : un événement populaire et fédérateur. La pari est en passe d’être réussi puisque, depuis quelques années, la Fierté est le plus grand événement montréalais.
fierte-montreal-festival-lgbt
Crédit photo : Fierté Montréal

Un événement qui se veut majoritairement gratuit pour donner à tous la possibilité d’y participer. Ainsi, du mardi au dimanche, la place Émilie Gamelin (en plein cœur du Village, le quartier LGBT de Montréal) a accueilli chaque soir un grand spectacle de divertissement. On retiendra, par exemple, le show de drag queens du célèbre RuPaul, véritable succès populaire ; le concert de Lara Fabian, durant lequel la chanteuse belgo-québécoise s’est illustrée par sa voix et sa présence ; et enfin, le non moins fameux T-Dance, un concert house électrisant et clôturant à merveille cette semaine de festivités.
Sans-titre-1
Florence Gagnon, Lez Spread The Word / Crédit photo : TÊTU/JLacroix

La Fierté, c’est également un temps militant. Si la visibilisation et la promotion des droits de la communauté LGBT innervent l’ensemble de l’événement, deux temps forts rythment la Fierté : la journée communautaire et le défilé. La journée communautaire réunit plus de 140 kiosques et invite tout un chacun à venir à la rencontre de la communauté et de ses différentes initiatives. On pouvait ainsi croiser Jasmin Roy, porte-parole de Fierté Montréal et président de la fondation qui porte son nom et qui vise à lutter contre le harcèlement en milieu scolaire. On pouvait également rencontrer Florence Gagnon, la fondatrice du magazine Lez Spread The Word, un magazine bi-annuel et bilingue français-anglais pour visibiliser la communauté et la culture lesbienne. Une jeune femme à suivre !
Sans-titre-11
Crédit photo : Fierté Montréal

Mais le point d’orgue de cette semaine de festivités est sans conteste la parade qui cette année a réuni 300.000 spectateurs, 6.000 marcheurs et 143 chars : un nouveau record. De nombreux politiques se sont joints au cortège, dont le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, un fervent défenseur des droits LGBT, et le maire de Montréal, Denis Coderre. Sur un parcours long de six kilomètres, Montréal a célébré sa fierté devant ses habitants mais également devant de nombreux touristes venus spécialement pour l’occasion. Car ici, au Québec, on assume pleinement la dimension festive et touristique de l’événement, lequel veut rayonner bien au-delà des ses frontières pour devenir un rendez-vous incontournable dans le paysage culturel montréalais.
Sans-titre-4
Crédit photo : TÊTU/JLacroix

D’ailleurs, en 2017, Montréal fêtera son 375ème anniversaire et les organisateurs de la Fierté Montréal voient déjà les choses en grand puisque la ville accueillera, pour l’occasion, la Fierté Canada Montréal : le premier festival LGBT pancanadien. Tout un symbole !
Sans-titre-5
Crédit photo : TÊTU/JLacroix

Vous l’aurez compris, venir à Montréal pendant sa Fierté, c’est prendre part à un événement majeur et c’est aller à la rencontre de ce que cette ville incroyable à de mieux à offrir : sa diversité et sa tolérance.
Se rendre à Montréal avec Air Transat :

  • Au départ de Paris : jusqu’à 3 vols par jour jusqu’en octobre puis 1 vol quotidien en hiver ;
  • Aux départs de Nantes, Nice, Toulouse, Marseille, Lyon, Bordeaux et Bâle-Mulhouse : jusqu’à 4 vols par jour en été.

Pour plus d’informations, visitez les sites de Tourisme Montréal et de Fierté Montréal Pride.
 

Pour en savoir plus :

[contact-form-7 404 "Not Found"]
 
Crédit photo de couverture : TÊTU/JLacroix

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail