La série queer Sense8 revient pour mieux finir
Culture

La série queer Sense8 revient pour mieux finir


Nomi, Lito, Sun, Wolfgang et Hernando seront de retour pour un épisode final de deux heures.

Sense8 est une pépite queer rare dans le paysage sériel. Depuis deux ans, les réalisatrices et sœurs trans Wachowski, créatrices de Matrix, régalaient les spectateurs de cette série à la narration travaillée et à l’esthétique raffinée.

Sense8 ce sont notamment des personnages trans, dont celui de Nomi joué par la comédienne trans Jamie Clayton (dont l’interview est à retrouver dans le numéro de mai/juin (TÊTU n°214) ; des couples gays et lesbiens ; et des scènes de partouzes à vous coller des frissons. Le tout au service d’une ode à l’humanisme.

Le 1er juin 2017, quand la plateforme de diffusion Netflix a annoncé l’arrêt de la série, par voie de communiqué, la colère et le désarroi des fans étaient donc à prévoir. Il faut dire que le choix du moment de l’annonce n’a rien arrangé. Seulement un mois plus tôt, le 5 mai 2017, Netflix dévoilait une deuxième saison brillante malgré quelques couacs. Le tourbillon d’émotions suscité par les 11 épisodes avait réussi à faire oublier le léger remaniement du casting et le passage à une langue unique (l’anglais, bien évidemment…) La sentence du géant de la vidéo à la demande est tombée comme un couperet. En effet, même si Lilly Wachowski avait déjà quitté le projet, sa soeur Lana prévoyait trois saisons supplémentaires.

Une mobilisation de la communauté de fans

Derrière les hashtags #BringBackSense8 et #WhatsGoingOnNetflix, des milliers de fans se sont réunis. Une pétition a été lancée, en 16 langues, et signée par plus de 520 000 personnes. Leur leitmotiv :

Le message que la série véhicule est particulièrement important pour notre société (…) Nous aimerions une explication sensée à cette annulation.

Netflix y a répondu via un post sur le Tumblr officiel de la série. Une réponse qui sonnait comme une fin de non-recevoir. Les raisons invoquées étaient avant tout financières. La série coûtait trop chère (Allociné avance le chiffre de 9 millions de dollars par épisode), pour trop peu de spectateurs.

#Sense8isback

Les fans s’étaient sans doute résignés quand, à la surprise générale, jeudi 29 juin, le compte Twitter de Netflix a posté une vidéo pour annoncer un épisode final de 2 heures.

Dans la foulée, Lana Wachowski a publié une lettre adressée à la « Sense8 family ».

Je n’avais jamais travaillé si dur, je ne m’étais jamais autant jetée dans un projet que je l’ai fait pour ‘Sense8’. Son annulation m’a laissée complètement vidée.

Avis aux sensitives optimistes, la conclusion de la co-créatrice est une lueur d’espoir pour celles et ceux qui savent qu’une série avec une trame narrative aussi riche ne peut pas être convenablement terminée avec un unique épisode. Même s’il dure deux heures.

Après cet épisode final ? Si cette expérience m’a bien appris quelque chose, c’est que l’on ne sait jamais ce qui peut arriver.

  • David Mamm

    Que ce soit la télé ou les séries, on a du mal à admettre que ça s’arrête pour cause financière, un boulanger qui n’arrive pas à vendre une sorte de croissant, il arrête de la produire.

    • Electre

      c’est pourtant exactement comme ça que ça fonctionne, les producteurs (boulanger) fournissent les clients (diffuseurs), si les clients n’en sont pas satisfait (audience faible pour pub) ils arrêtent leur commande, de ce fait le producteur arrête de faire son produit pour raison financière (les commandes sont faites 6 mois avant et surtout elles ne considèrent jamais le visionnage à l’étranger)

ads