chanteurPour le chanteur Harry Styles, "nous sommes tous un peu gays"

Par Clément Boutin le 17/07/2018
Harry Styles

Le chanteur anglais Harry Styles a affirmé, samedi 14 juillet, lors du dernier concert de sa tournée à Los Angeles, que « nous sommes tous un peu gays ». Ce n'est pas la première fois que l'ex-membre des One Direction fait planer le doute sur sa sexualité.

Los Angeles, samedi 14 juillet. Le chanteur anglais Harry Styles s'apprête à chanter son titre « Sign Of The Times », pour la dernière date de sa tournée, quand, apercevant un panneau dans la foule, il ne peut s'empêcher de lire ce qu'il y a écrit dessus : «' Je suis gay et je t'aime' ». Puis de répondre : « Je t'aime aussi. Merci d'être venu », avant d'ajouter avec un sourire :

« Nous sommes tous un peu gays, non ? Nous sommes tous un peu gays ! »


Ce n'est pas le premier moment gay-friendly de l'ex-membre des One Direction sur scène. L'artiste de 24 ans a récemment aidé une fan, Grace, lors d'un concert à San José (Californie), à faire son coming-out auprès de sa mère.


« Merci beaucoup d'avoir créée un environnement dans lequel je me sens fière d'être qui je suis. Ton soutien continu à la communauté LGBTQ+ m'a aidé à m'aimer et à me sentir en sécurité. Merci pour ce soir et il me tarde de montrer à Tina (ma mère) la vidéo. Je t'aime pour toujours. »

Une sexualité libre

Depuis son départ des One Direction, Harry Style s'est affirmé sur tous les plans. Lors de sa tournée, il a notamment joué un titre inédit, « Medicine », écrit deux ans auparavant. Il raconte l'histoire d'une soirée où tout le monde est un peu saoul et chante au cours du second couplet : « Les garçons et les filles sont là / Je m’amuse avec lui / Et ça ne me gêne pas ».


Dans un excellent article, intitulé « Deux directions : pourquoi la nouvelle chanson d’Harry Styles est une avancée pour les bisexuels fans de musique », le Guardian note que le jeune chanteur a toujours été un allié de la communauté LGBT+ « de manière subtile et moins subtile ». S'il refuse d'être étiqueté hétéro, gay ou bi, expliquant au tabloïd The Sun que sa sexualité est une chose « qu'il n'a pas envie d'expliquer à propos de lui-même », il brandit très souvent le drapeau LGBT sur scène et encourage ses fans à être eux-mêmes.

Crédit photo : capture d'écran Twitter.