bisexualitéLe fils d'un célèbre DJ anglais fait son coming-out bisexuel

Par Louise des Places le 30/01/2019
Woody Cook

A tout juste 18 ans, Woody Cook, le fils de Fatboy Slim, s'est confié sur sa sexualité et a détaillé à nos confrères de Boys by Girls le moment où il a réalisé qu'il était bisexuel.

"Oui je suis bisexuel. Je le sais depuis trois ans." Woody Cook, le fils du célèbre DJ et producteur britannique Fatboy Slim, a fait son coming-out dans les colonnes du magazine Boys by Girls. Il y explique s'être rendu compte de son attirance pour les deux sexes vers l'âge de 15 ans, après s'être cherché pendant un certain temps.

Le mannequin de 18 ans a eu le "déclic" pendant une soirée. Un "moment miracle" où tous les questions sans réponses en ont enfin trouvé. Et c'est en discutant avec une fille qu'il "aimait beaucoup" que Woody a pu mettre des mots sur sa sexualité pour la première fois.

"Elle m'a dit, 'c'est dommage que tu ne sois pas une fille, j'aime vraiment les filles - c'est génial d'être gay'. Je lui ai répondu, 'moi aussi je suis gay, je suis bisexuel'. J'ai juste dit ça pour rire sur le moment, mais le lendemain, quand je me suis réveillé, et je me suis dit, 'oh mon dieu, tout s'explique.'"

A LIRE AUSSI : Exclu TÊTU : Une personne LGBT+ sur deux accepte de faire son coming out au travail

Il explique que son attirance pour les hommes ou pour les femmes varie de manière aléatoire. "Ça change selon les jours, assure-t-il. C'est vraiment fluide. L'amour c'est l'amour, tu peux être qui tu veux et aimer qui tu veux." S'il n'a encore jamais eu d'expérience avec un homme, il ne se ferme évidemment aucune porte. "Pour le moment je me sens plus à l'aise avec les filles, mais je suis aussi attiré par les garçons."

Une génération plus tolérante ?

Le jeune mannequin se sent plus à l'aise avec sa sexualité depuis qu'il a quitté le lycée. "A l'université, il y a une forte présence de personne LGBTQ+". Il estime ainsi que la nouvelle génération est plus ouverte que la précédente, et que, grâce à internet et aux réseaux sociaux, le monde est devenu "un endroit plus tolérant".

Il juge en revanche que la condition des personnes trans' est toujours catastrophique, "J'ai l'impression qu'on retourne en arrière sur cette question, regrette-t-il. Chaque personne est née comme elle est, alors je ne comprends pas qu'on la traite différemment. J'ai des amis trans' et j'ai entendu des histoires horribles". 

A LIRE AUSSI : Jules Verne, Jean Moulin, Honoré de Balzac, Gustave Flaubert : on nous a trop longtemps caché qu’ils étaient bisexuels…

Le jeune homme espère finalement que son coming-out aura un impact positif : "Je veux que les gens sachent que c'est 'OK' d'être soi-même". 

Crédit photo : Instagram @w00dy_c00k