Reboot de « Queer As Folk » : comment la première série gay est devenue mythique

Queer As Folk UK/US

[PREMIUM] Deux versions et bientôt un reboot. La série « Queer As Folk » a bousculé la télévision des années 2000 par sa représentation de l’homosexualité masculine. Et a aidé, par là même, toute une génération de gays à s’assumer. Les fans de la série racontent.

Nuit d’été, 1999. Mika a 14 ans. Enfoncé dans le canapé en cuir blanc du salon, l’adolescent zappe, seul. Il presse le bouton « 4 » de la télécommande, celui de Canal+. Une chaîne qu’il ne voit habituellement qu’en lignes cryptées sur le poste de télévision de ses parents. Mais pas ce soir-là. Car Mika passe les vacances chez sa tante, abonnée à la chaîne. Il est sur le point de regarder pour la première fois la version britannique de « Queer As Folk ». Une série qui met en scène un groupe d’hommes homosexuels de Manchester. Cette découverte va changer sa vie.

Ce soir-là, Mika comprend deux choses. Il est homosexuel. Et il n’est pas seul.

Cette série – d’abord une version britannique de 10 épisodes, puis l’année suivante une américano-canadienne de cinq saisons délocalisée à Pittsburgh – a révolutionné la représentation de l’homosexualité masculine à la télévision. Grâce à elle, de nombreux hommes gays ont pu comprendre, vivre et assumer leur orientation sexuelle. Son importance est telle que, 20 ans plus tard, « Queer As Folk » (« QAF » pour les intimes) va bientôt être relancée, avec de nouveaux personnages. L’occasion pour TÊTU de recueillir les témoignages des fans de la série sur la manière dont cette fiction a bousculé leurs vies.

A LIRE AUSSI : La mythique série « Queer As Folk » va faire son retour !


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail