gareth thomasGareth Thomas ému aux larmes lorsqu'il apprend qu'une personne sous traitement ne transmet pas le VIH

Par tetu le 19/09/2019
Gareth Thomas

Cette séquence du documentaire consacré à Gareth Thomas et diffusé mercredi en Grande-Bretagne a particulièrement marqué les internautes.

Une bonne dose d'inspiration. Le documentaire de la BBC sur la légende du rugby Gareth Thomas - qui a été forcé de révéler au monde sa séropositivité après le chantage d'un journaliste - a été diffusé mercredi soir en Grande-Bretagne. Il suit le parcours de l'ancien sportif après la découverte de sa contamination au virus. Et une séquence a particulièrement marqué les internautes.

U=U

On y voit donc Gareth Thomas discuter avec la Professeur Chloe Orkin. Cette dernière explique alors à l'ancien rugbyman que si quelqu'un est sous traitement, sa charge virale devient indétectable et qu'il n'y a aucun risque de transmettre le virus à son ou ses partenaires sexuels, même sans préservatif. Les anglophones utilisent l'expression "U=U" pour faire intégrer cette idée au plus grand nombre : "Undetectable = Untransmittable". En France, elle peut se traduire par "Charge virale indétectable = zéro transmission" (ça sonne moins bien, on le concède).

"C'est important que les malades laissent tomber cette idée fausse qu'ils sont contagieux, ou qu'ils peuvent faire du mal à d'autres. Parfois quand je dis aux gens que U=U, ils pleurent. Les gens vont bien, ils ont des enfants, ils reprennent le cours de leur vie." 

Visiblement très ému, Gareth Thomas demande donc si cela s'applique aussi à d'autres choses, comme lorsqu'il partage un gobelet,  soigne une blessure, ou "toute autre chose dont les gens dans la société pourraient avoir peur" s'ils savaient qu'il était porteur du VIH. Le Professeur Orkin confirme alors qu'il n'y a absolument "aucun risque de transmission" si quelqu'un est indétectable. Elle déplore également l'absence de campagne sur ce sujet, alors que les personnes porteuses du VIH sont encore souvent stigmatisées.

Un modèle important

Pour elle, la démarche de l'ancien sportif de haut niveau est d'ailleurs nécessaire, puisqu'elle permet d'ouvrir les yeux du grand public sur cette réalité. C'est à ce moment là que Gareth Thomas se bat pour contenir ses larmes. "J'ai eu peur, c'est tout", confie-t-il à la médecin.

“Quand j’ai découvert que je devrais vivre avec le virus VIH, ma première pensée a été de me dire que j’allais mourir”, avait raconté le joueur de 45 ans dans une vidéo publiée sur Twitter samedi 14 septembre. Ce dernier avait fait son coming-out en 2009. Il était alors le premier joueur de rugby à XV à révéler publiquement son homosexualité.

A LIRE AUSSI : L'ex-rugbyman Gareth Thomas forcé de révéler sa séropositivité 

Depuis ses confidences sur sa séropositivité et la diffusion de ce documentaire, Gareth Thomas est devenu un symbole et un modèle dans la lutte contre le VIH et la stigmatisations des personnes séropositives. Le prince Harry et le prince William ont d'ailleurs salué son courage. «Gareth, tu es une légende absolue, a tweeté le plus jeune des deux enfants de Lady Di. En partageant ton histoire sur le VIH, tu sauves des vies et lève le tabou, tout ça en montrant que l’on peut être fort et faire preuve de résilience en vivant avec le VIH».