facebook

Bilal Hassani est passé dans Planète Rap, et ça veut dire beaucoup

Bilal Hassani, chanteur queer aux tenues flamboyantes était l'invité d'Alkpote dans la célèbre émission "Planète Rap". Et si ça n'a pas plu à tout le monde, sa présence n'était pas anodine...

Lundi soir, Alkpote était invité dans l'émission Planète Rap pour la première fois. Comme le veut la tradition de l'émission emblématique de Skyrock, le rappeur avait invité tout son entourage au studio, et chacun défilait devant les micros pour des interviews et des free-style. Parmi eux, de nombreux artistes ayant participé au dernier album de "l'empereur", comme Roméo Elvis, Caballero et Jeanjass, Philippe Katerine ou encore... Bilal Hassani.

Le représentant très queer de l'Eurovision en 2019 a en effet partagé au début du mois d'octobre un duo surprenant avec le rappeur, qui déclarait en 2015  "Je suis complètement homophobe. Je ne suis pas Sexion d'Assaut, mec, j'assume".  Pour contrevenir à toute polémique à la sortie du titre, Alkpote avait tenu à mettre les points sur les -i- sur Instagram ""Au-delà du divertissement, je pense que c’est une excellente façon de montrer que l’eau a coulé sous les ponts et qu’on évolue tous, comme des Pokémon, L’empereur est pardonneur, il pardonne à tous ceux qui lui ont fait du mal. Moi-même j’ai fait du mal, il faut me pardonner."

A LIRE AUSSI : Le featuring entre Bilal Hassani et Alkpote : un symbole de l'ouverture du rap français ? 

Planète Rap change-t-il le game ?

Et si le titre "Monarchie Absolue"  figure dans la réédition de l'album de Bilal Hassani, et non dans celui d'Alkpote, ce dernier a tout de même tenu à ce que Bilal Hassani - qui avait remporté la veille le NRJ Music Award de la révélation francophone de l'année - partage son Planète Rap. "Maintenant on a des gens qui gagnent aux NRJ Music Awards avec nous. On a des grands champions" explique avec fierté le rappeur quand Bilal Hassani arrive au micro. Interrogé ensuite sur le pourquoi de ce duo inattendu, il explique, lunaire : "Bilal est parfumé et j'aime les parfums." 

Dans le studio, Fred Musa, animateur historique l'émission, ne fait aucun faux pas. Quand il demande à Bilal Hassani où est sa perruque, on a un peu peur, mais ça s'arrête là. Mieux encore, sur le refrain du free-style de Roméo Elvis, Caballero & Jeanjass, Lus Resval et Savage Toddy, intitulé "J'apprécie qu'à moitié" , les rappeurs scandent même : "Les homophobes, j'apprécie qu'à moitié" (avant un savoureux "Julie Graziani, j'apprécie qu'à moitié" que l'on vous écrit en bonus).  Dans son couplet, Romeo Elvis entend aussi faire taire les rageux en disant : "Tu craches mais en secret ouais tu voudrais l'avoir, on joue avec Bilal aux NRJ Awards" 

 

Homophobie des internautes

Pour les fans de l'émission cependant, il semble que la présence de Bilal Hassani dans cette émission soit un problème. Sur Instagram notamment, le community manager (CM) de Planète Rap a lutté toute la soirée contre les commentaires homophobes.

https://www.instagram.com/p/B4vJAp2I8i4/

"J'apprécie qu'à moitié ça mon grand", a notamment répondu un internaute, reprenant le titre du free-style interprété dans l'émission. "Nous on apprécie totalement mon petit" a alors répondu la page de l'émission.

 

"Oh p****n sur ma mère planet rap ça devient n'importe quoi, bientôt il va y avoir la gay pride là bas" dit encore un internaute. "Bonne idée" répond le CM de l'émission avec un drapeau arc-en-ciel. A plusieurs personnes qui ne comprennent visiblement pas ce qu'un artiste vient faire dans cette émission usuellement pleine de testostérone, la réponse de Planète Rap est toujours la même : "on est très fiers de l'avoir reçu. On assume à 100%."

L'un des animateurs de la station de radio, Emeric Berco, a même répondu personnellement à certains commentaires, et a partagé sur Twitter sa réponse :

La présence de Bilal Hassani dans l'émission, le soutien des rappeurs - et véritables pointures, respectées dans le rap game - et les réactions de l'émission icônique, diffusée depuis 1996, auprès de ses fans, sont autant de signaux qui montrent que le milieu du rap semble peu à peu quitter ses vêtements d'homophobe un peu beauf pour devenir vraiment stylé... et inclusif. Sauf peut-être pour Booba, qui fait encore des blagues très limites... Mais on y croit.

A LIRE AUSSI : Booba s'attaque à Lomepal avec un commentaire très limite... 

Crédit photo : Capture Youtube / Skyrock / Planète Rap 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail