Abo

sexeLe psyllium pour mieux évacuer : la nouvelle bottom révolution

Par Cosme Buxin le 06/05/2021
psyllium bienfaits passif

Cette plante riche en fibres, vendue en vrac ou en gélules, séduit les amateurs de sodomie en raison de son effet magique sur le transit.

Vous en avez peut-être entendu parler par des bottoms ­expérimentés. Des pornstars font même des placements de produits qui le décrivent comme la solution pour rester toujours “pure” et “ready”. Pourtant, le psyllium n’a rien de nouveau, mais séduit désormais une population qui le détourne de sa traditionnelle fonction anti-constipation.

Également nommé “plantain des Indes”, il vient des régions désertiques d’Afrique du Nord, d’Asie du Sud ou de Californie, et ressemble à un roseau qui aurait trop grillé au soleil. Ses graines regorgent de fibres solubles que l’industrie des compléments alimentaires vend comme remède à la constipation depuis belle lurette.

"Me sentir plus serein"

Concrètement, ces fibres gonflent au contact de l’eau et forment une sorte de gel qui facilite le transit ainsi qu’une élimination en rangs groupés. Certains en consomment également dans un objectif de diète, pour favoriser le sentiment de satiété. La marque américaine de compléments alimentaires Solgar avance même que le psyllium limiterait l’absorption des graisses et ralentirait l’assimilation des glucides afin de libérer progressivement l’énergie.

"C’est vraiment une solution miracle, facile à trouver en pharmacie"

Mais c’est bien pour son effet régulateur intestinal que beaucoup de passifs réguliers ou épisodiques s’y intéressent. Alexis, vingtenaire francilien, consomme du psyllium en prévision des fois où il prévoit d’être passif : “C’est mon meilleur ami qui m’en a parlé pour la première fois lorsque je lui ai raconté mes peurs d’avoir un accident. C’est vraiment une solution miracle, facile à trouver en pharmacie. J’en ai d’abord acheté sous forme de foin à diluer dans l’eau, mais c’était vraiment dégueulasse ! Puis je l’ai trouvé en gélules, et c’est bien mieux. Je n’en prends pas pour mes partenaires mais pour moi, pour me sentir plus serein.”

Finis les lavements de fond en comble, il préfère désormais le psyllium : “C’est beaucoup moins contraignant et chronophage puisque ce sont simplement des gélules à prendre en prévision d’un passage à l’acte. Le secret, c’est de consommer beaucoup d’eau pour que cela gonfle avec souplesse et emporte tout sur son passage.”

A LIRE AUSSI : Tout ce qu’il faut savoir pour exceller dans l’art d’être passif

PrEP et psyllium : attention

“Deux heures avant et deux heures après ses prises de PrEP, il faut éviter de consommer des produits tels que le psyllium, le charbon actif ou des pansements gastriques”, avertit Aides. “Il y a très peu de contre-indications à ce laxatif, qui est souvent recommandé en cas de transit insuffisant ou irrégulier, mais surtout de constipation avec difficulté à évacuer les selles”, note néanmoins le docteur Jean-David Zeitoun, gastro-entérologue et proctologue. Selon lui, la plupart des personnes le tolèrent très bien, à tel point qu’elles peuvent même en consommer toute l’année sans crainte : “La peur que cela puisse fatiguer le colon tient du mythe urbain. Ce n’est aujourd’hui pas démontré scientifiquement. Par contre, si vous êtes sujet aux sténoses intestinales ou aux fécalomes, mieux vaut demander l’avis de votre médecin.”

La confusion sur d’éventuelles interactions vient peut-être du fait que l’on trouve du psyllium en libre accès en boutiques bio ou en parapharmacies, mais aussi sur ordonnance. Sur ce point, le médecin nous rassure : “Il existe en effet des médicaments apparentés au psyllium, comme le Spagulax. Légalement, ce sont des médicaments, mais d’un point de vue pharmacologique, pas vraiment, car cela n’agit pas sur un récepteur du corps, mais bien sur les selles.” En parler avec votre médecin peut donc vous permettre d’obtenir une forme remboursée de psyllium.

Mais, pour que le miracle se réalise, il faut au moins s’y prendre la veille, en fonction de votre transit, conclut le docteur Jean-David Zeitoun, qui ajoute : “Ce n’est pas un laxatif à effet immédiat. Il peut prendre deux à trois jours pour fonctionner. Mais c’est aussi ce qui évite d’avoir des selles liquides.” Par la suite, ces dernières devraient s’évacuer comme une lettre à la poste, ce qui vous permettra de vaquer à vos occupations, le colon serein. Libéré, délivré !

A LIRE AUSSI : La prescription de la PrEP par les généralistes repoussée pour la deuxième fois

Texte Anthony Vincent...