GaySéropositif indétectable = intransmissible, rappelle Yassin Chekkouh dans une vidéo

Par Florian Ques le 19/05/2021
séropositif indétectable

Le mannequin se confie sur l'ignorance et la stigmatisation dont souffrent toujours les personnes séropositives aujourd'hui. Un éveil doit avoir lieu, notamment au sein de la communauté gay.

En tant qu'ambassadeur du Sidaction, Jean Paul Gaultier tient à mettre en lumière la lutte contre le VIH mais également contre la sérophobie. C'est ainsi qu'il donne cette fois la parole à Yassin Chekkouh dans une vidéo importante partagée sur ses réseaux sociaux. En un peu plus de huit minutes, le jeune modèle parisien y témoigne de sa propre expérience en tant que séropositif, dénonçant le défaut d'information sur le sujet ainsi que le manque de bienveillance auquel il peut faire face dans sa vie.

"La sérophobie s'exprime de plein de façons, détaille le mannequin dans la vidéo. Par exemple, un acte sérophobe, ça va être de pointer du doigt une personne séropositive et de l'outer. Le statut d'une personne, bien qu'il ne la caractérise absolument pas, est une information confidentielle. Rendre cette information publique peut détruire une carrière, voire une vie". Selon lui, la stigmatisation dont sont victimes les individus séropositifs aujourd'hui est intimement liée à une ignorance toujours importante sur les questions liées au VIH.

Indétectable = Intransmissible

Une ignorance qui fait des ravages jusqu'au sein de la communauté gay, pointe le jeune homme : "On peut se dire un peu naïvement que les personnes gays seraient plus ouvertes sur le sujet mais c'est complètement faux. Les pires insultes que j'ai pu avoir là-dessus venaient de personnes gays".

Yassin Chekkouh souligne par exemple la persistance de l'usage, sur les appli de rencontre du type Grindr, du terme dénigrant "clean", assimilant la séropositivité à une salissure. Sur ce point, il crédite la campagne "U=U" – undetectacle = untransmittable – lancée par Bruce Richman en 2006. Celle-ci diffuse le fait établi qu'aujourd'hui, une personne séropositive sous traitement est indétectable et ne peut absolument pas transmettre le VIH à un partenaire. Indétectable = Intransmissible, continuez à passer le mot !

LIRE AUSSI >> C’est confirmé, une personne séropositive sous traitement ne transmet pas le VIH

À VOIR >> Le documentaire "Loïc, séropo indétectable", diffusé le vendredi 21 mai 2021 sur LCP

Crédit photo : Jean Paul Gaultier via Instagram