facebook

JO 2021 : Quinn devient la première personne ouvertement trans non-binaire à participer aux Jeux olympiques

Alors que de nombreux·ses athlètes queers concourent dès à présent à Tokyo, l'accréditation de Quinn aux JO 2021, dans l'équipe canadienne de soccer féminin, fait d'iel la première personne officiellement trans non-binaire à y participer.

Du point de vue de la visibilité LGBTQI+, les Jeux olympiques de Tokyo sont historiques et signent le début d'une nouvelle ère : celle d'un sport plus inclusif. Connu·e sous le nom de Quinn, l'athlète a fait son coming out en tant que personne trans non-binaire en septembre 2020, sur Instagram. "Comme j'ai vécu en tant que personne ouvertement trans avec les gens que j'aime le plus depuis de nombreuses années, je me suis toujours demandé quand je sortirais publiquement du placard", explique Quinn dans une publication soutenue par plus de 11.000 personnes.

Mais, plus qu'un coming out, l'important pour Quinn est de se rendre "visible par les personnes queers qui ne voient pas des gens comme elleux sur leur fil d'actualité", en soulignant que c'est précisément ce qui lui a "sauvé la vie" des années auparavant. Éduquer les personnes cisgenres sur la question de la non-binarité afin d'en faire des alliées, voilà le deuxième objectif de l'athlète de 25 ans lorsqu'iel fait son coming out.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Quinn (@thequinny5)


Dans un autre post, publié il y a quelques jours sur Instagram, lae sportif·ve a exprimé sa fierté "de voir 'Quinn' sur la liste et sur son accréditation" aux Jeux, tout en rappelant avec émotion que de précédents athlètes avaient été incapables "de vivre leur vérité à cause du monde" et que "le combat n'est pas encore terminé".

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Quinn (@thequinny5)


Assez peu connu·e du grand public, Quinn a de nouveau été sélectionné·e en juin pour figurer dans le onze canadien, pour les Jeux Olympiques 2021. Après avoir participé à la compétition à Rio en 2016, au cours de laquelle l'équipe canadienne avait remporté la médaille de bronze, c'est cette fois en tant que personne non-binaire que Quinn revient défendre ses couleurs aux Jeux. Qualifiée pour les quarts de finale depuis le match du mercredi 21 juillet dernier face au Royaume-Uni, l'équipe canadienne de soccer féminin affrontera ainsi le Brésil vendredi prochain sur la pelouse.

LIRE AUSSI >> Journée internationale de la non-binarité : reprenons les bases !

Des JO plus inclusifs que jamais

Les Jeux de Tokyo sont inédits : jamais autant d'athlètes avaient assumé leur appartenance à la communauté LGBTQI+. Megan Rapinoe, Tom Daley, Amandine Buchard, Laurel Hubbard, Jack Woolley… de plus en plus de sportif·ves osent affirmer leur identité, alors que le sujet a longtemps été tabou dans ce milieu.

LIRE AUSSI >> Jeux Olympiques : à Tokyo, un nombre record d'athlètes LGBTQI+ 

Crédit photo : Quinn via Instagram


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail