Abo

témoignageAvoir eu 20 ans dans les années 1960 : Jean Genet, pissotières et descentes de police

Par Tom Umbdenstock le 10/01/2022
histoire gay,récit,histoire,gay,années 1960,récit gay,1960,avoir 20 ans

[Récit 1/5] Pour lui, les années 1960 sont celles de sa jeunesse. Gilbert nous parle d'un temps où les homos passaient pour des célibataires endurcis, où la police était encore légalement fondée à chasser du pédé, où Sheila était au firmament et que lui fréquentait ses premiers garçons dans des lieux codifiés…

Pour les "invertis", la décennie des sixties s’ouvre sur l’amendement Mirguet voté à l’Assemblée nationale. Au mois de juillet 1960, ce texte classe l’homosexualité parmi les "fléaux sociaux", au même titre que la tuberculose ou encore l’alcoolisme. Gilbert n’en a pas souvenir. Cette année-là, âgé de 19 ans, il traîne son adolescence finissante le long du fleuve de sa ville natale, au nord de Paris dans le Val-d'Oise. "À l’époque, je cherchais sur les bords de Seine ; il n’y avait pas de boîte, pas de bar, il n’y avait rien à Argenteuil."

À lire aussi : Avoir eu 20 ans dans les années 1970 : Roger Peyrefitte, "Gai Pied", premières manif

Longtemps, il a apprivoisé son homosexualité là, par des instants dérobés. "La première fois que je suis allé là-bas, je me suis allongé dans l’herbe, sans chercher. Un homme jeune, de 20 ou 25 ans, s’est couché sur moi et m’a embrassé." Ces rencontres se font de nuit, parce que "la journée, les familles se promenaient avec leurs gosses."...