Découvrez les illustrations confinées, mignonnes et sexy de Jaime Hayde

Sur son compte Instagram, cet artiste hispanophone propose fréquemment des esquisses soignées et attendrissantes, à forte tendance homoérotique.

Confinement oblige, on tue le temps avec les moyens du bord, que ce soit en écumant le catalogue de Netflix ou en parcourant ad nauseam les réseaux sociaux. C’est d’ailleurs lors de nos errances sur Instagram que nous sommes tombés sur les artworks léchés de Jaime Hayde. Avec son coup de crayon simpliste mais diablement efficace, cet illustrateur originaire de Bilbao montre des corps d’hommes dans tous leurs états.

« Depuis quelque temps et jusqu’à aujourd’hui, j’essaie de montrer des choses qui me parlent comme la diversité des corps, la diversité raciale, la pilosité et l’amour entre hommes, nous explique-t-il. J’ai l’impression que le romantisme est souvent sous-estimé par les hommes gays. Pour moi, l’amour et l’affection sont très importants et je n’ai pas peur de le montrer ». Ce parti pris sentimental est aisément transposé à travers ses œuvres, où l’on croise des couples homosexuels en train de se cajoler, de cuisiner côte à côte, voire de partager un verre ensemble.

« Sexy mignon »

Formé aux beaux-arts, Jaime Hayde a toujours eu une appétence particulière pour le dessin, même s’il reconnaît avoir été « terriblement mauvais pour ne pas dépasser les limites des coloriages » quand il était gamin. Parmi les influences qui l’ont aidé à se perfectionner et ainsi à obtenir son diplôme d’illustrateur, le principal intéressé cite Paul Rand, Walt Disney, Kay Nielsen… mais aussi des noms français et contemporains comme celui d’Arthur de Pins, « pour avoir montré que le sexy pouvait aussi être mignon ».

C’est d’ailleurs cette association-là qu’on retrouve dans son travail, puisque les illustrations de Jamie Hayde fusionnent un trait presque enfantin et innocent avec des représentations plus suggestives, souvent de corps masculins peu vêtus. À l’avenir, il souhaiterait collaborer avec des auteurs queer, étant lui-même ouvertement gay. « Et je bosse actuellement sur un kamasutra qui va au-delà des positions qu’on connaît pour montrer que le sexe est trop riche pour qu’on le résume à des rôles d’actif ou de passif », ajoute-t-il dans la foulée. On a hâte de voir ça.

 

A LIRE AUSSI : On a rencontré Javier Ramos, le dessinateur sexy qui obsède Sam Smith


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail